Le tram et Cler­mont une longue his­toire...

En 1890, Jean Cla­ret a mis en ser­vice à Cler­mont les pre­mières mo­trices élec­triques de France

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - LA UNE - Jean-Paul Gon­deau

AVANT-GARDE. En 1890, Cler­mont fût la pre­mière ville de France do­tée d’un tram élec­trique. Une per­for­mance tech­nique qu’elle doit à un pa­tron de tra­vaux pu­blics : Jean Cla­ret.

RÉ­SUR­REC­TION. Le tram fe­ra par­tie in­té­grante du dé­cor de l’ag­glo­mé­ra­tion (ici place Al­lard à Royat) pen­dant 66 ans, avant de dis­pa­raître en 1956... et de re­naître en 2006.

En pre­nant à la fin du XIXe siècle le train de l’in­no­va­tion tech­nique, le pre­mier tram de Cler­mont et de France à trac­tion élec­trique a te­nu le haut du pa­vé pen­dant 60 ans. Il doit cette lon­gé­vi­té à l’es­prit tou­cheà-tout d’un pa­tron de… tra­vaux pu­blics : Jean Cla­ret.

Une inau­gu­ra­tion avec tam­bours et trom­pettes ? Vous n’y pensez pas ! Quand s’ébranle le tram cler­mon­tois pour sa pre­mière des­serte, ce mar­di 7 jan­vier 1890, le maire, Amé­dée Gas­quet, s’est conten­té du ser­vice mi­ni­mum. Ni fan­fares ni dis­cours ni ru­bans mais sim­ple­ment la gra­tui­té pour tous les voya­geurs… et pour une seule jour­née !

Pour­tant, la pre­mière sor­tie of­fi­cielle du pre­mier tram élec­trique de France au­rait mé­ri­té le tam­tam de la re­nom­mée mais on ne se re­fait pas ! Ici, c’est l’Auvergne où le faire­sa­ voir par­ti­cipe de la va­ni­té et de la pré­somp­tion.

À moins que l’hu­meur am­biante ne fût da­van­tage en­cline au sou­la­ge­ment d’avoir me­né à bien un in­ter­mi­nable par­cours du com­bat­tant. Entre l’idée et la concré­ti­sa­tion d’un pro­jet de trans­port pu­blic re­liant les 4,5 km de Mont­fer­rand à Jaude, il s’est écou­lé plus de trente ans, les dif­fé­rentes so­cié­tés in­té­res­sées pré­fé­rant d’abord la « trac­tion ani­male » avant de croire à l’air com­pri­mé puis d’op­ter pour la va­peur en 1882, et en­fin de pri­vi­lé­gier la pro­pul­sion à l’élec­tri­ci­té.

Ce choix fi­nal a été im­pul­sé par un nou­veau ve­nu dans le pay­sage cler­mon­tois : Jean Cla­ret, pa­tron lyon­nais de tra­vaux pu­blics, qui al­lie la sur­face fi­nan­cière à un es­prit po­ly­va­lent, ou­vert sur les avan­cées tech­no­lo­giques du temps.

Ce touche­à­tout a dé­jà réa­li­sé le fu­ni­cu­laire de Char­lannes à La Bourboule ou en­core le pont du Mi­di à Lyon.

Pour don­ner à Cler­mont un ré­seau po­pu­laire digne de son dé­ve­lop­pe­ment in­dus­triel (Mi­che­lin vient de pas­ser de 300 à 3.000 ou­vriers), Jean Cla­ret s’est ins­pi­ré du sys­tème suisse de trac­tion élec­trique ap­pli­qué avec suc­cès à Sa­ra­je­vo en 1885 puis sur la ligne fer­ro­viaire Mon­treux­Ve­vey en 1888. Pour les élus cler­mon­tois, le vi­sion­naire lyon­nais est l’homme de la si­tua­tion. Quatre mois après l’ou­ver­ture de la liai­son fon­da­trice Mont­fer­rand-Jaude, Jean Cla­ret pour­suit la voie jus­qu’à Royat. Le 6 juin, jour de l’inau­gu­ra­tion, son tram tombe en ca­rafe à cause d’une cou­pure de cou­rant. Mais l’in­ci­dent n’a rien d’un mau­vais pré­sage : en 1892, 2,4 mil­lions de voya­geurs se lais­se­ront brin­que­ba­ler à 15 km/h entre Jaude et Royat…

Avant de dis­pa­raître en 1907, Jean Cla­ret au­ra le plai­sir de voir le puy de Dôme es­ca­la­dé par son oeuvre ul­time : un pe­tit train à cré­maillère, ré­plique du fu­ni­cu­laire de La Bourboule. Pour le coup, l’in­no­vant Cla­ret avait fait ma­chine ar­rière en se ra­bat­tant sur la va­peur ! L’es­pé­rance de vie de ce pre­mier Panoramique se­ra courte, la route le sup­plan­tant en 1926…

Dans la val­lée, le ré­seau du tram­way s’étoile en six pointes : Mont­fer­rand, Neufs­So­leils, Beau­montCey­rat, Cha­ma­lières, Royat et Font­giève. À par­tir de 1950, les vieux ta­cots élec­triques pa­tinent dans l’his­toire face aux pre­miers au­to­bus Chaus­son. Et le 14 mars 1956, par un acte de sa­bor­dage sym­bo­lique, une ving­taine de tra­mi­nots dé­bar­rassent l’as­phalte du der­nier tram­way. De pro­fun­dis… avant la ré­sur­rec­tion un de­mi­siècle plus tard.

AR­CHIVES LA MON­TAGNE

LA QUILLE ! 14 mars 1956, le tram dé­bar­rasse le ma­ca­dam et le per­son­nel du « Del­lile-Jau­deGare » fête la quille et l’adieu au ser­vice, comme il s’en amuse avant que ne vienne le temps de la nos­tal­gie. PHO­TO D’AR­CHIVES LA MON­TAGNE

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.