L’ex-ca­serne de la CRS 48 s’em­brase

Le si­nistre a dé­truit l’an­cien poste de po­lice de la CRS 48

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - LA UNE - Sté­phane Bar­noin ste­phane.bar­noin@cen­tre­france.com

Un bâ­ti­ment de 500 mètres car­rés in­té­gré dans la ca­serne aban­don­née de la CRS 48 s’est em­bra­sé, hier, à Au­bière. Il n’y a pas de vic­time.

C’est l’une des plus grandes friches de l’ag­glo­mé­ra­tion cler­mon­toise. Quatre hec­tares et de­mi de ter­rain li­vrés aux squat­teurs et aux tag­geurs de­puis fin 2012 et le dé­part de la CRS 48 pour Châ­tel­Guyon.

Hier, peu après 3 heures, une par­tie du site a donc été dé­truite par les flammes. Le feu se­rait par­ti d’un ma­te­las en­tre­po­sé dans l’an­cien poste de po­lice, un bâ­ti­ment de plain­pied d’en­vi­ron 500 m2.

La mai­rie tou­jours can­di­date au ra­chat

À l’ar­ri­vée des se­cours, la struc­ture mé­tal­lique qui donne sur l’ave­nue Ro­gerMaerte était en­tiè­re­ment em­bra­sée. Quinze pom­piers cler­mon­tois et au­bié­rois ont été mo­bi­li­sés pour ve­nir à bout du si­nistre, qui a épar­gné le bâ­ti­ment prin­ci­pal de la ca­serne, une construc­tion mo­du­laire de type Paille­ron.

Même d’am­pleur li­mi­tée, ce feu (re)pose for­cé­ment la ques­tion de l’ave­nir du site. Dès 2012, la mai­rie d’Au­bière avait ac­quis une par­tie du ter­rain – 1,7 hec­tare – pro­prié­té de l’État. Les né­go­cia­tions entre la mu­ni­ci­pa­li­té et la pré­fec­ture pour le ra­chat des 2,7 hec­tares res­tants ont été en­ta­mées à l’au­tomne 2014. Elles n’ont tou­jours pas abou­ti.

« On conti­nue à dis­cu­ter. C’est long, c’est vrai, mais les choses avancent plu­tôt bien », as­sure Ch­ris­tian Sin­sard, le pre­mier ma­gis­trat de la com­mune, pré­sent sur place, hier. « Cet in­cen­die doit être pris comme une alerte, pour­suit­il. Les construc­tions désaf­fec­tées sont ou­vertes à tous les vents, il faut sé­cu­ri­ser le sec­teur ».

Prio­ri­té, se­lon l’élu : la dé­cons­truc­tion de l’im­po­ sant bâ­ti­ment Paille­ron, qui né­ces­si­te­ra un diag­nos­tic sé­cu­ri­té pous­sé et un désa­mian­tage préa­lable. « Je vais prendre contact avec la pré­fec­ture dès lun­di pour évo­quer le su­jet, af­firme Ch­ris­tian Sin­cère. Cet im­meuble est de toute fa­çon voué à dis­pa­raître, alors au­tant le sup­pri­mer dans les meilleurs dé­lais. Si un feu se dé­clare là­de­dans, ce se­ra au­tre­ment plus sé­rieux ».

SI­NISTRE. L’in­cen­die a dé­truit un bâ­ti­ment de plain-pied (ici au pre­mier plan), à l’en­trée de ce vaste site à l’aban­don de­puis bien­tôt quatre ans. PHO­TO S. B.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.