Les actes de vio­lence se ré­pètent en marge de « Nuit de­bout »

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - FRANCE & MONDE ACTUALITÉS -

Des échauf­fou­rées ont op­po­sé dans la nuit de ven­dre­di à sa­me­di une cen­taine de per­sonnes aux forces de l’ordre sur la place de la Ré­pu­blique à Pa­ris, en marge du mou­ve­ment « Nuit de­bout ».

Douze per­sonnes ont été in­ter­pel­lées et pla­cées en garde à vue no­tam­ment pour « par­ti­ci­pa­tion à un at­trou­pe­ment et jets de pro­jec­tiles », se­lon la pré­fec­ture de po­lice. « Celles­ci fe­ront l’ob­jet de pour­suites ju­di­ciaires ap­pro­priées », ajoute le com­mu­ni­qué.

D’après la po­lice, « une cen­taine d’in­di­vi­dus consti­tués en cor­tège se sont di­ri­gés vers le bou­le­vard du fau­bourg SaintMar­tin ». Les forces de l’ordre, qui sont par­ve­nues à les main­te­nir sur la place, ont alors été la cible de jets de pro­jec­tiles. Une voi­ture de po­lice ga­rée à proxi­mi­té a été « vo­lon­tai­re­ment in­cen­diée et to­ta­le­ment dé­truite ». Un autre vé­hi­cule de po­lice et deux vé­hi­cules de la RATP ont éga­le­ment été dé­té­rio­rés. « Mal­gré l’ap­pel à la dis­per­sion de la part des forces de l’ordre, des échauf­fou­rées se sont mul­ti­pliées à l’en­contre des fonc­tion­naires, né­ces­si­tant l’usage de gaz la­cry­mo­gène », ajoute la pré­fec­ture, qui pré­cise que les af­fron­te­ments n’ont fait au­cun bles­sé.

Après une se­maine de calme

Ces in­ci­dents sont sur­ve­nus après une se­maine de calme au­tour de la place de la Ré­pu­blique, théâtre d’échauf­fou­rées noc­turnes à ré­pé­ti­tion ces der­nières se­maines lors de ma­ni­fes­ta­tions sau­vages en marge du mou­ve­ment « Nuit de­bout », ins­tal­lé sur la place de­puis le 31 mars.

« Le pré­fet de Po­lice constate le re­nou­vel­le­ment et l’ag­gra­va­tion des actes de vio­lence com­mis à l’is­sue du ras­sem­ble­ment de la “Nuit de­bout”, place de la Ré­pu­blique, mal­gré les nom­ breuses mises en garde adres­sées aux or­ga­ni­sa­teurs et aux par­ti­ci­pants », a dit la pré­fec­ture sa­me­di. La se­maine der­nière, dans la nuit de ven­dre­di à sa­me­di, alors que le ras­semble­ ment tou­chait à sa fin, une cen­taine de per­sonnes avait je­té et brû­lé pa­lettes et dé­tri­tus avant de lan­cer des pro­jec­tiles sur les forces de l’ordre. Elles avaient été dis­per­sées, et 21 per­sonnes avaient été in­ter­pel­lées.

La veille, alors que Fran­çois Hol­lande ter­mi­nait une émis­sion té­lé­vi­sée, en­vi­ron 300 ma­ni­fes­tants, se­lon la po­lice, avaient quit­té la place pour mar­cher sur l’Ély­sée. Écar­tées par un cor­don de CRS, elles avaient en­suite sillon­né des rues des 10e et 19e ar­ron­dis­se­ments, où des cas­seurs avaient bri­sé des vi­trines et des abri­bus et van­da­li­sé des vé­hi­cules.

36 ar­res­ta­tions dont 35 gardes à vue

La se­maine pré­cé­dente, la ten­ta­tive de quelques cen­taines de per­sonnes de se rendre au do­mi­cile de Ma­nuel Valls avait éga­le­ment conduit à des in­ci­dents.

De­puis le dé­but du mou­ve­ment il y a trois se­maines, 36 per­sonnes ont été ar­rê­tées en marge de « Nuit de­bout », dont 35 ont été pla­cées en garde à vue, se­lon les chiffres de la pré­fec­ture de po­lice.

ÉMEUTES. Les forces de l’ordre sont la cible de jets de pro­jec­tiles. PHO­TO AFP

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.