L’ÉTAT VA REN­FLOUER EDF ET VOLE UNE NOU­VELLE FOIS AU SE­COURS DU NU­CLÉAIRE FRAN­ÇAIS

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - FRANCE & MONDE ACTUALITÉS -

« COUP DE POUCE ». 3 mil­liards d’eu­ros. Après Are­va fin jan­vier, c’est main­te­nant EDF, l’autre pi­lier du nu­cléaire fran­çais, que l’État s’est en­ga­gé à ren­flouer, dans le cadre d’un pro­jet d’aug­men­ta­tion de ca­pi­tal de 4 mil­liards d’eu­ros an­non­cé par l’élec­tri­cien, par­mi d’autres me­sures choc pour ren­for­cer sa si­tua­tion fi­nan­cière. Le groupe, dé­te­nu à près de 85 % par l’État, et le gou­ver­ne­ment dis­cu­taient de­puis des se­maines pour trou­ver une is­sue à l’équa­tion fi­nan­cière de l’élec­tri­cien, en­det­té et plom­bé par des prix de l’élec­tri­ci­té en berne en Eu­rope et un mur d’in­ves­tis­se­ments à ve­nir, no­tam­ment le contro­ver­sé pro­jet Hink­ley Point, dont l’ul­time feu vert a en­core une fois été re­por­té. À l’is­sue d’un con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion de plus de quatre heures, le groupe a fi­na­le­ment va­li­dé un pro­jet d’aug­men­ta­tion de ca­pi­tal de 4 mil­liards d’eu­ros pour ren­flouer ses fonds propres, qu’il compte lan­cer d’ici le dé­but de l’an­née pro­chaine, si les condi­tions en Bourse le per­mettent. L’État met­tra la main au por­te­feuille à hau­teur de 3 mil­liards d’eu­ros, a in­di­qué Ber­cy, alors qu’en jan­vier, il s’est dé­jà en­ga­gé à ren­flouer Are­va. Le gou­ver­ne­ment n’a pas dé­taillé com­ment il fi­nan­ce­rait ce nou­veau « coup de pouce » à l’in­dus­trie nu­cléaire fran­çaise, mais il dis­pose de par­ti­ci­pa­tions dans d’autres en­tre­prises qu’il pour­rait cé­der. Pour s’as­su­rer ce sou­tien, EDF vise une baisse de ses coûts d’au moins un mil­liard d’eu­ros en 2019 par rap­port à 2015. L’élec­tri­cien, qui avait dé­jà pré­vu de ré­duire de 5 % ses ef­fec­tifs en France, n’évoque pas de sup­pres­sions de postes sup­plé­men­taires.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.