Une belle oeuvre col­lec­tive à Char­le­ville

La JAVCM a gla­né son 4e suc­cès à l’extérieur, ven­dre­di, sur le par­quet de l’Etoile (76­62)

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - SPORTS - Oli­vier Re­zel oli­vier.re­zel@cen­tre­france.com

Cinq joueurs à plus de 10 points, un banc ef­fi­cace, une belle so­li­da­ri­té sur et en de­hors du par­quet, avec Ch­ris Oli­ver comme 11e homme : le suc­cès ob­te­nu dans les Ar­dennes est ce­lui de tout un groupe.

L‘oeuvre d’un col­lec­tif. Tout juste sor­ti des vestiaires après le suc­cès de son équipe sur le par­quet de Char­le­ville­Mé­zières, ven­dre­di soir, Fa­bien Ro­meyer ne vou­lait ex­traire au­cun joueur du lot.

Pour l’en­traî­neur de la JA Vi­chy­Cler­mont Mé­tro­pole, cette 14e vic­toire de la sai­son, sy­no­nyme de main­tien en pro B – « ja­mais une équipe n’est des­cen­due avec 14 vic­toires », ex­plique­t­il –, est celle de tout un groupe. Au sens large, puis­qu’il n’ou­blie sur­tout pas d’in­té­grer Ch­ris Oli­ver. L’in­té­rieur, ar­ri­vé en mars pour pal­lier l’ab­sence de Phi­lippe Ha­quet, était du voyage dans les Ar­dennes mais n’a pas été ali­gné, le club ne pou­vant ins­crire plus de trois Amé­ri­cains sur la feuille de match.

Ch­ris Oli­ver : « un très grand pro­fes­sion­nel »

« Ch­ris s’est énor­mé­ment in­ves­ti toute la se­maine. C’est un très grand pro­fes­sion­nel qui a fait preuve d’une grande va­leur hu­maine. » Sa pige mé­di­cale ter­mi­née, Oli­ver peut quit­ter le club avec le sen­ti­ment d’une pa­ren­thèse ac­com­plie.

Ven­dre­di soir, en ci­vil, au mi­lieu de ses co­équi­piers sur le banc, il a as­sis­té à la par­ti­tion maî­tri­sée des jaune et rouge. Alors que le score était de 27­27 à la 15 mi­nute, les Au­ver­gnats ont pris les rênes du match pour ne plus les lâ­cher. Il n’y a pas eu de hold­up à la Caisse d’Épargne Are­na. La bande à Williams est sim­ple­ment re­par­tie avec son dû. Une vic­toire avec, dans la co­lonne « cré­dits », cinq joueurs ayant réa­li­sé un score à deux chiffres : Ware (13 points), El Am­ra­ni (11), Williams (13), Sam­nick (15) et Bron­chard (12).

Le dan­ger est ve­nu de par­tout. Même là où les Ar­den­nais ne l’at­ten­daient pas. Les hommes de Cé­dric Heitz étaient par­ve­nus à mu­se­ler An­ge­lo Tsa­ga­ra­kis (0 sur 4) ? Ri­da El Am­ra­ni en­dos­sait la te­nue de l’ar­ti­fi­cier (3 sur 4 à trois points) mais éga­le­ment celle du bon­dis­sant Mar­su­pi­la­mi, fort de ses 6 re­bonds !

Avec un tiers des points mar­qués, le banc a lar­ge­ment par­ti­ci­pé aux agapes. « Cha­cun a ame­né un plus », confir­mait Fa­bien Ro­meyer, le­quel a ap­pré­cié les 9 mi­nutes sur le par­quet d’Étienne Jou­mard, dont la hargne dé­fen­sive a per­mis de vo­ler deux des 17 balles per­dues par l’Étoile ven­dre­di soir.

Tout n’a pas été par­fait, bien sûr. La JAVCM, pour­tant meilleure équipe du cham­pion­nat dans cet exer­cice, a beau­coup gas­pillé aux lan­cers francs (seule­ment 50 % de réus­site). Elle a ou­blié de prendre quelques re­bonds, en dé­pit du bel abat­tage de Vic­tor Sam­nick. Elle n’est pas par­ve­nue, non plus, à ef­fa­cer le dé­fi­cit des 16 points concé­dés à l’al­ler.

Mais, dé­bar­ras­sée du spectre de la re­lé­ga­tion, ce qua­trième suc­cès à l’extérieur lui ouvre d’autres ho­ri­zons. Si elle reste sur cet élan, rien n’in­ter­dit à l’équipe de rê­ver des playoffs. « Les seules li­mites sont celles que l’on s’im­po­se­ra », phi­lo­so­phait Fa­bien Ro­meyer.

Le bel ap­port du banc au­ver­gnat

EF­FI­CACE. Avec 11 points, 6 re­bonds, 2 in­ter­cep­tions et 2 passes dé­ci­sives, Ri­da El Am­ra­ni, à l’image du banc, a réa­li­sé un match plein. PHO­TO PQR

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.