Re­tour à Fal­loud­ja

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - MAGDIMANCHE -

Au­jourd’hui, « nul ne sait vrai­ment ce qui s’y passe », nous aler­tait lun­di der­nier de­puis Bag­dad, Yas­ser, ori­gi­naire de Fal­loud­ja, qui n’ar­ri­vait pas à joindre sa fa­mille res­tée sur place. « Toutes les lignes té­lé­pho­niques ont été cou­pées ». Après l’avoir en­cer­clée, les uni­tés d’élite de l’ar­mée ira­kienne épau­lées par l’avia­tion de la coa­li­tion in­ter­na­tio­nale ve­naient de lan­cer l’as­saut contre Fal­loud­ja et son mil­lier de dji­ha­distes qui la dé­fendent. Le len­de­main, par cour­riel, Yas­ser nous aver­tis­sait que les liai­sons té­lé­pho­niques avaient été ré­ta­blies. « Les au­to­ri­tés ira­kiennes veulent pou­voir contac­ter des ci­vils pour qu’ils quittent la ville ». Le pour­ront­ils ? Les dji­ha­distes uti­lisent des ci­vils comme bou­cliers hu­mains, d’autres me­nacent de mort toute per­sonne qui vou­drait fuir Fal­loud­ja. Entre la pro­pa­gande gou­ver­ne­men­tale et celle 2004, nous nous ren­dions ré­gu­liè­re­ment dans cette ville, ré­pu­tée pour la qua­li­té de ses ké­babs. Après la chute du ré­gime de Sad­dam Hus­sein et la dé­mo­bi­li­sa­tion des mi­li­taires, c’est là que se for­mèrent de nom­breux groupes re­belles an­ti­amé­ri­cains ou an­ti­chiites, les nou­veaux maîtres du pou­voir à Bag­dad. Ra­pi­de­ment, les ex­gé­né­raux pro­Sad­dam se conver­tirent à l’is­la­misme am­biant. C’est en­core à Fal­loud­ja que des chei­khs proches de cer­tains in­sur­gés ti­raient les fi­celles des né­go­cia­tions pour li­bé­rer des otages oc­ci­den­taux. Bref, Fal­loud­ja est le noeud de toutes les tur­bu­lences qui se­couent l’Irak de­puis 2003. Mais il y a long­temps que les rares oc­ci­den­taux en­core en Irak Les com­man­dos ira­kiens de­vront al­ler cueillir les dji­ha­distes mai­son après mai­son. Une nou­velle bataille d’Al­ger s’an­nonce. Quelques mil­liers d’ha­bi­tants ins­tal­lés à la pé­ri­phé­rie ont pu s’en­fuir. Ils ra­content la peur, l’ef­froi de­vant les me­naces des dji­ha­distes. Ceux­ci ne re­cu­le­ront de­vant au­cune exac­tion. « L’ap­proche du ramadan de­vrait dé­cu­pler leur goût pour mou­rir en mar­tyr du­rant ce mois sa­cré mu­sul­man », pré­vient Yas­ser. S’ils sont in­fé­rieurs en nombre face à l’ar­mée et aux mi­lices, les dji­ha­distes ne sont pas seuls à lut­ter : des tri­bus de Fal­loud­ja fa­rou­che­ment hos­tiles au pou­voir chiite de Bag­dad et à ses al­liés ira­niens et amé­ri­cains de­vraient les épau­ler. À Fal­loud­ja, des dé­cen­nies de haines re­cuites re­montent à la sur­face dans ce nou­vel épi­sode guer­rier. Etrange bataille tout de même : des forces spé­ciales amé­ri­caines et des gar­diens de la ré­vo­lu­tion ira­nienne se cô­toient contre un même en­ne­mi, Daech. Mais of­fi­ciel­le­ment, les uns et les autres ne co­opèrent pas. Ins­truits par le pas­sé, les Etats­Unis ne sou­hai­taient pas lan­cer la bataille de Fal­loud­ja. Wa­shing­ton pré­fé­rait li­bé­rer au­pa­ra­vant Mos­soul, plus au nord, la « ca­pi­tale » de Daech en Irak. Mais le gou­ver­ne­ment de Bag­dad s’y est op­po­sé, im­po­sant au contraire cette im­pro­bable re­con­quête de Fal­loud­ja.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.