Et le plus grand club d’Au­vergne est…

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - GRAND ANGLE -

Cler­mont Saint-Jacques, le plus grand club de foot­ball ama­teur, ras­semble la terre en­tière, ou presque.

« 420 li­cen­ciés, 20 équipes et au­tant de na­tio­na­li­tés : des Ma­ro­cains, des Mon­gols, des Gui­néens, des Con­go­lais… Chaque an­née, il y en a de nou­veaux », ex­plique fiè­re­ment Jean Mon­ta­dor, coach spor­tif.

Une ri­chesse mul­ti­cul­tu­relle in­ouïe, parce qu’on est là au coeur de SaintJacques, à Cler­mont, le plus grand quar­tier d’Au­vergne, qui abrite à lui seul plus du tiers des ha­bi­tants du Can­tal !

Créé en 1972 par une bande de co­pains, le club est vite de­ve­nu un géant ré­gio­nal, au plan des ef­fec­tifs, mais aus­si des ré­sul­tats : les U17 sont en di­vi­sion d’hon­neur (la plus haute di­vi­sion ré­gio­nale), les U15 aus­si, et l’équipe pre­mière, qui en a sou­vent fait par­tie, vise le po­dium chaque an­née.

« Ces ré­sul­tats sont pour nous presque une obli­ga­tion : compte te­nu de notre po­pu­la­ri­té, on se doit de pro­po­ser spor­ti­ve­ment des choses in­té­res­santes, mo­ti­vantes ».

Des mo­ti­va­tions qui vont au­de­là du sport : at­ti­rant des jeunes de quar­tier is­sus de fa­milles sou­vent dé­fa­vo­ri­sées, le club uti­lise leur es­prit de com­pé­ti­tion pour leur pro­po­ser une vraie ou­ver­ture : « On a em­me­né cette an­née les 15 et 17 ans par­ti­ci­per à un tour­noi in­ter­na­tio­nal en Bel­gique. L’an der­nier, c’était l’Au­triche, en 2014 l’Ita­lie, en 2013 l’Es­pagne… et les plus jeunes voyagent moins loin, mais bougent aus­si ».

Une di­men­sion so­ciale qui ne se li­mite pas aux voyages : « Ici, les en­fants entrent dans un cadre. Il y a des règles à res­pec­ter… et les sanc­tions qui vont avec. Alors évi­dem­ment, il y a dé­jà eu quelques dé­ bor­de­ments, mais chez nous, au­tour des matches, il n’y a pas 10 per­sonnes, mais jus­qu’à 500 ! »

Sa­tu­ra­tion !

Heu­reu­se­ment, ces dé­bor­de­ments sont rares et ne consti­tuent pas l’es­sen­tiel des pré­oc­cu­pa­tions du club : « Notre ter­rain est uti­li­sé au­de­là de ses ca­pa­ci­tés. De­vant les buts, l’herbe a du mal à pous­ser. On est à sa­tu­ra­tion… À tel point qu’on re­fuse des jeunes chaque an­née. On a un cruel manque d’in­fra­struc­tures. On a un pro­jet d’équipe fé­mi­nine et de fut­sal… mais com­ment va­t­on faire ? » Ajou­tons que comme ailleurs, le bé­né­vo­lat, pi­lier du foot­ball ama­teur, s’étiole, ag­gra­vé par les dif­fi­cul­tés éco­no­miques : « Nor­ma­le­ment, les pa­rents ac­com­pagnent leurs en­fants, mais quand il n’y a plus d’ar­gent pour faire ré­pa­rer la voi­ture, com­ment faire ? Par­fois, pour un simple match à Cey­rat, on est obli­gé de faire plu­sieurs al­lers­re­tours. Et d’autres fois, on an­nule ! »

Des pro­blèmes qui ne fe­ront pour­tant pas re­non­cer Jean : « Après la pas­sion du foot qui me tient de­puis mes 6 ans, j’ai at­tra­pé celle des rap­ports hu­mains. Alors, en tra­vaillant ici, je ne risque pas de me plaindre ! »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.