Ces jar­dins comme des coins de pa­ra­dis

Le CPIE or­ga­ni­sait une jour­née « Portes ou­vertes » des po­ta­gers na­tu­rels de la ré­gion Clermontoise

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - PUY-DE-DÔME ACTUALITÉS - Thi­baud Jour­dan

Le CPIE a or­ga­ni­sé, hier, la jour­née «Bien­ve­nue dans mon jar­din na­tu­rel ». l’oc­ca­sion de dé­cou­vrir une pra­tique de plus en plus ré­pan­due.

ar­di­ner est une pas­sion. S’amu­ser et se ren­con­trer est un plai­sir. Voi­là le tryp­tique qui ar­ti­cule la jour­née « Bien­ve­nue dans mon jar­din au na­tu­rel » or­ga­ni­sée hier dans le dé­par­te­ment du Puy­de­Dôme par le Centre Per­manent d’Ini­tia­tives pour l’En­vi­ron­ne­ment (CPIE). Les por­tails des po­ta­gers grands ou­verts ont per­mis de dé­cou­vrir les joies du jar­di­nage dit na­tu­rel. Les vi­si­teurs qui cir­culent entre les plans de to­mates ap­prennent au­tant sur la bio­di­ver­si­té Au­ver­gnate que sur le vivre en­semble et le par­tage.

Cette opé­ra­tion or­ga­ni­sée par le CPIE « per­met de créer du lien et d’échan­ger des tech­niques di­verses et va­riées de jar­di­nage » ex­plique Sté­phan Oleszc­zyns­ki char­gé de mis­sion Centre de Res­ sources, Com­mu­ni­ca­tion et Vie As­so­cia­tive.

C’est éga­le­ment un moyen de sen­si­bi­li­ser contre l’uti­li­sa­tion abu­sive des pes­ti­cides. « Il faut sa­voir qu’en France nous sommes les plus gros uti­li­sa­teurs par­mi les pays Eu­ro­péen, sou­ligne Sté­phan Oleszc­zyns­ki. A cause de ce­la, 96 % de nos nappes phréa­tiques sont pol­luées… ».

Le Jar­din Bré­chard, si­tué à cô­té de l’ar­rêt de tram­way La­chaux, est l’ar­ché­type du jar­din na­tu­rel. Il re­groupe une quin­zaine de per­sonnes sur des par­ celles d’un même ter­rain. On vient dans ce pe­tit coin de pa­ra­dis pour se dé­tendre, dé­com­pres­ser et se perdre dans les plantes qui jonchent le sol. « Ça nous ap­porte du confort, du calme, du bien­être. On se sent plus proche de la nature : ici, on vit ! » se ré­jouit Syl­wia Ma­tik jar­di­nière aguer­rie et pas­sion­née. Tous aiment la nature et ce qu’elle offre.

Ce­rise sur le gâ­teau, Max Bes­siere, l’un des jar­di­niers, s’est don­né pour mis­sion d’in­sé­rer des abeilles dans le po­ta­ger. Opé­ra­tion d’une im­por­tance ca­pi­tale pour la bio­di­ver­si­té tant ces pe­tits in­sectes sont vi­taux.

« Ici c’est que du bon­heur, on trou­ve­rait presque un lin­got d’or au mi­lieu des champs de to­mates » ri­gole Max, fier de ce jar­din.

JAR­DI­NAGE. Un pe­tit coin de pa­ra­dis per­du au mi­lieu des im­menses vol­cans d’Au­vergne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.