Tem­pête sur le bayou

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - MAGDIMANCHE -

Hu­main et fan­geux.

Ça pue la sueur et la vase, avec de forts re­lents de ga­soil, de bière, de ta­bac froid : nor­mal, l’ac­tion se dé­roule dans le bayou de Loui­siane. Por­tée par des per­son­nages pour l’es­sen­tiel mas­cu­lins et pro­los, pas du genre poètes. Le ta­lent de Tom Coo­per est de les lais­ser ap­pa­raître tels qu’ils sont, au fil des pages, tendres et fra­giles sous l’ap­pa­rence lour­dingue.

La ré­gion vit du tou­risme et de la cre­vette. Après l’ou­ra­gan Ka­tri­na, elle est me­na­cée d’une ma­rée noire (*). Aus­si voit­on un type en cos­tume cra­vate ar­pen­ter la cam­pagne. « Agent de liai­son char­gé de mi­ni­mi­ser les risques », il a pour mis­sion d’ache­ter le si­lence des pê­cheurs « en met­tant dix mille dol­lars sur la table – une mi­sère, com­pa­ré à ce que la BP pour­rait être condam­née à rem­bour­ser ». Mais du fric tout de même. De quoi hé­si­ter.

En pleine crise, beau­coup se laissent al­ler, pi­colent, dé­connent. Il y en a même un qui es­père trou­ver le tré­sor du fli­bus­tier Jean Laf­fite ! Et un autre qui s’en­tête. Tient ferme. Le père de Wes, 17 ans.

Un gar­çon qui, comme beau­coup de ses amis, est obli­gé de dé­ser­ter l’école pour don­ner un coup de main au port. Ruine ses chances d’en­trer à l’uni­ver­si­té. Mais es­père par­tir loin du bayou, de la ga­doue, de la mi­sère.

Par­tir, chan­ger de vie, réa­li­ser ses rêves. Ces grandes ques­tions tra­versent tout le livre. Coo­per trouve la note juste entre at­ta­che­ment et illu­sion.

(*) En 2005, la ré­gion était frap­pée par l’ou­ra­gan Ka­tri­na, l’un des plus puis­sants qu’aient connu les États­Unis ; puis, cinq ans plus tard, par une ma­rée noire consé­cu­tive à l’ex­plo­sion, dans le Golfe du Mexique, d’une pla­te­forme pé­tro­lière de la BP.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.