Ren­contre avec « l’es­prit de ré­sis­tance »

De jeunes Au­ver­gnats ont été conviés à dia­lo­guer, hier, au Sé­nat, avec des ré­sis­tants

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - RÉGION - Fran­çois Des­noyers

Une tren­taine d’élèves et étu­diants du ly­cée Blai­sePas­cal de Cler­mont-Fer­rand ont été in­vi­tés hier par Les Amis de la Ré­sis­tance, à Pa­ris.

Ce­la se pas­sait une fois la nuit tom­bée. Charles Bé­rén­holc pre­nait son vé­lo et sillon­naitC­ler­mont pour dis­tri­buer tracts et jour­naux clan­des­tins. A chaque ex­tré­mi­té des rues qu’il « cou­vrait », des co­pains étaient là pour mon­ter la garde. Le jeune homme est fer­me­ment dé­ci­dé à s’im­pli­quer dans l’ac­tion ré­sis­tante. Il n’a pas 20 ans quand il re­joint le ma­quis, le mont Mou­chet.

« En­ri­chis­sant d’être ici »

Ce­lui qui de­vien­dra, des an­nées plus tard, pro­fes­seur en odon­to­lo­gie, y in­tègre le « ser­vice de san­té ». Aide­in­fir­mier, il chan­ge­ra au quo­ti­dien les pan­se­ments de bles­sés.

C’est cette his­toire dans l’His­toire, et celle d’autres ré­sis­tants, que sont ve­nus écou­ter, hier, au Sé­nat, une tren­taine d’élèves et d’étu­diants du ly­cée Blai­ se­Pas­cal de Cler­mont. Les Ami­tiés de la Ré­sis­tance y or­ga­ni­saient leur tra­di­tion­nel ras­sem­ble­ment an­nuel à l’oc­ca­sion de l’an­ni­ver­saire de l‘ap­pel du gé­né­ral de Gaulle. Et, comme à chaque édi­tion, ils ont te­nu à créer un lien avec les nou­velles gé­né­ra­ tions, conviant cette an­née de jeunes Puy­do­mois pour un échange in­ter­gé­né­ra­tion­nel.

Par­mi les in­vi­tés, Paul, 17 ans, élève en pre­mière scien­ti­fique, confirme l’in­té­rêt de la ren­contre. « C’est for­cé­ment en­ri­chis­sant d’être ici, note­t­ il. En his­toire, on étu­die des textes mais on ne voit ja­mais en vrai les per­sonnes qui ont agi ».

Si l’as­so­cia­tion or­ga­ni­sa­trice a sou­hai­té convier les nou­velles gé­né­ra­tions, c’est bien évi­dem­ment pour té­moi­gner et trans­mettre le re­lais de la mé­ moire. Mais les Ami­tiés de la Ré­sis­tance ont éga­le­ment vou­lu les in­vi­ter à ré­flé­chir au rôle qu’ils de­vaient jouer dans la so­cié­té et à l’im­por­tance de leur libre­ar­bitre dans leur vie fu­ture. « Vous qui êtes jeunes, pré­ser­vez votre per­son­na­li­té et agis­sez en ac­cord avec votre conscience », lance à leur at­ten­tion le pré­sident de l’as­so­cia­tion, Charles Bé­rén­holc.

Un ap­pel à sa­voir ré­sis­ter aux vents do­mi­nants quand ce­la est ju­gé né­ces­saire, en somme, comme l’ont fait leurs aî­nés. Le mes­sage a été bien re­çu. « Le pa­ral­lèle qu’on nous pro­pose au­jourd’hui entre ce qui s’est pas­sé du­rant la Se­conde Guerre mon­diale et la si­tua­tion ac­tuelle nous amène à ré­flé­chir, ré­sume Léa, étu­diante en hy­po­khâgne. Au fi­nal, c’est sur nous­même qu’on s’in­ter­roge. »

« Im­pres­sion­nant »

La ré­flexion in­ter­gé­né­ra­tion­nelle a d’au­tant plus cap­ti­vé les ly­céens puy­do­mois que les ré­sis­tants avec qui ils ont échan­gé avaient, pour beau­coup, leur âge lors du se­cond conflit mon­dial. « C’est im­pres­sion­nant, es­time Paul. Ils étaient jeunes et avaient des convic­tions tel­le­ment fortes ! Pour ma part, je n’ar­rive même pas à m’ima­gi­ner ce que pour­rait être la vie dans une si­tua­tion de guerre… Et eux, ils se sont en­ga­gés et se sont dit : “Je peux mou­rir” ».

VI­SITE. Une tren­taine d’élèves et d’étu­diants du ly­cée Blaise-Pas­cal de Cler­mont sont ve­nus écou­ter l’his­toire des ré­sis­tants.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.