Chênes à l’épreuve du ré­chauf­fe­ment

Les chênes re­pré­sentent 67 % du peu­ple­ment fo­res­tier dans l’Al­lier. L’ONF ap­plique des plans d’amé­na­ge­ment pour que le roi de la fo­rêt bour­bon­naise ré­siste mieux à l’im­pact du ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique.

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - MAGDIMANCHE - An­toine De­la­cou

Quelle se­ra l’in­ten­si­té du chan­ge­ment cli­ma­tique à ve­nir ? Se­lon des re­cherches de l’IN­RA, son im­pact aug­men­te­ra la concen­tra­tion en CO2 dans l’at­mo­sphère, il pro­vo­que­ra une hausse des tem­pé­ra­tures et il mo­di­fie­ra le ré­gime plu­vio­mé­trique. De ce fait, des phé­no­mènes extrêmes, comme la ca­ni­cule et la sé­che­resse, aug­men­te­ront de fré­quence.

Chef de pro­jet amé­na­ge­ment à l’ONF Ber­ry­Bour­bon­nais, Sté­pha­nie Che­va­lier constate dé­jà cette ten­dance dans l’Al­lier : « 2003, 2005 et 2015 ont été des an­nées très chaudes et on sait que ce­la va se ré­pé­ter de plus en plus ré­gu­liè­re­ment. »

Le ses­sile et le pé­don­cu­lé

Mais l’ONF n’at­tend pas que le ciel lui tombe sur la tête. Par l’en­tre­mise des plans d’amé­na­ge­ment de fo­rêts, pro­gram­més sur vingt ans, c’est le tra­vail de Sté­pha­nie Che­va­lier d’an­ti­ci­per les ré­per­cus­sions de ces évo­lu­tions cli­ma­tiques sur les arbres du do­maine fo­res­tier pu­blic.

Dans le Bour­bon­nais, cette pro­blé­ma­tique s’avère plus par­ti­cu­liè­re­ment pré­gnante pour les chênes, un feuillu qui a lar­ge­ment co­lo­ni­sé les fo­rêts de l’Al­lier, comme le si­gnale l’em­blé­ma­tique fo­rêt de Tron­çais consi­dé­rée comme la plus belle chê­naie d’Eu­rope : « Les chênes re­pré­sentent 67 % du peu­ple­ment fo­res­tier du dé­par­te­ment, sou­ligne Sté­pha­nie Che­va­lier. Avec deux es­pèces pré­do­mi­nantes : le pé­don­cu­lé et le ses­sile. »

Dans un contexte de ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique, le ses­sile dis­pose d’un énor­ me avan­tage sur le pé­don­cu­lé : il est plus ré­sis­tant aux fortes chaleurs, il ré­pond mieux aux va­ria­tions de tem­pé­ra­ture et d’hy­dro­mé­trie.

En par­tant de cet état de fait, l’ONF a dé­jà dé­ga­gé une piste de ges­tion des chênes peu­plant les fo­rêts du do­maine pu­blic bour­bon­nais : « Là où il y a un mé­lange de ses­sile et de pé­don­cu­lé, on va cou­per plus fa­ci­le­ment le pé­don­cu­lé pour pri­vi­lé­gier le ses­sile. Et là où le pé­don­cu­lé pré­do­mine, nous al­lons fa­vo­ri­ser des peu­ple­ments moins denses pour lui lais­ser plus de lu­mière et de ré­serve en eau, deux élé­ments très im­por­tants à l’éco­lo­gie de cet arbre. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.