Ch­ris­tian Ma­hé s’im­pose entre les gouttes

Mal­gré la pluie, plus de 1.500 par­ti­ci­pants ont pris le dé­part

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - SPORTS - Nour­re­dine Regaieg

Aux avant-postes du dé­but à la fin, Ch­ris­tian Ma­hé a ava­lé les 105 ki­lo­mètres de cette 5e édi­tion de l’ul­tra trail du puy Ma­ry Au­rillac (UTPMA) en 13 h 05’ 28’’. Une vé­ri­table prouesse vu les condi­tions cli­ma­tiques.

C’est à croire que le ciel ne pen­sait pas que les 105 ki­lo­mètres et les plus de 5.000 mètres de dé­ni­ve­lé po­si­tifs au pro­gramme de cette 5e édi­tion de l’UTPMA se­raient as­sez de souf­frances pour les 580 cou­ra­geux ayant pris le dé­part de la course de­puis la place des Carmes dans la nuit de ven­dre­di à sa­me­di.

« C’était vrai­ment des condi­tions dan­tesques, sou­riait Ch­ris­tian Ma­hé à l’ar­ri­vée. La pluie n’a pas ces­sé du dé­but à la fin. La nuit a vrai­ment été com­pli­quée avec beau­coup d’hu­mi­di­té et le froid. »

Mais mal­gré une mé­téo ca­pri­cieuse, ce­lui qui ré­side à Commentry dans l’Al­lier a par­fai­te­ment gé­ré sa course pour s’im­po­ser une deuxième fois sur le 105 ki­lo­mètres après sa vic­toire en 2014.

« Ce n’était vrai­ment pas simple, souf­flait­il. Il a fal­lu res­ter concen­tré et vi­gi­lant à chaque ins­tant pour évi­ter les pé­pins. Dé­jà que la course est dure en temps nor­mal, mais là ça de­mande beau­coup plus d’éner­gie. »

Long­temps en tête avec Flo­rian Ma­dri­gnac du team UTPMA, Ch­ris­tian Ma­hé a inexo­ra­ble­ment fait gon­fler son avance à par­tir du puy Ma­ry.

« On est par­ti gen­ti­ment, ana­ly­sait­il. Je suis res­té avec Flo­rian jus­qu’au puy Ma­ry puis en­suite je suis par­ti tout seul dans la mon­tée du bec de l’aigle. Men­ta­le­ment, ce n’est pas simple à gé­rer quand on ne connaît pas les écarts. Il a fal­lu res­ter so­lide sur­tout quand c’est de­ve­nu dur phy­si­que­ment. Fi­na­le­ment, ce sont les tout der­niers ki­lo­mètres qui ont été les plus durs avec beau­coup de boue. Mais j’ai réus­si à te­nir et à m’im­po­ser. C’était une très bonne pré­pa­ra­tion en vue de la dia­go­nale des fous de la Réunion. »

Flo­rian Ma­dri­gnac, a bien te­nu le coup

Un constat par­ta­gé par Flo­rian Ma­dri­gnac, son dau­phin. « J’aime les condi­tions dif­fi­ciles, mais là, c’était quelque chose, plai­san­tait ce­lui qui dé­fend les cou­leurs du team UTPMA. On a dû chan­ger de te­nues plu­sieurs fois pour évi­ter l’hy­po­ther­mie. On est par­tis avec Ch­ris­tian au train au 25e ki­lo­mètre puis il s’est échap­pé au 50e. En­suite, j’ai dû gar­der un rythme de croi­sière pour conser­ver ma deuxième place. »

Si Ch­ris­tian Ma­hé n’a pas réus­si à faire mieux que Pierre­Laurent Vi­guier, vain­queur l’an pas­sé en 12 h 44’55’’, sa course reste une vé­ri­table per­for­mance dans ces condi­tions. Sur­tout qu’à la mi­jour­née, ils étaient dé­jà plus d’une cen­taine à avoir dû re­non­cer…

VAIN­QUEUR. Au Lac des Graves (ki­lo­mètre 88), Ch­ris­tian Ma­hé avait dé­jà dis­tan­cé tous ses concur­rents de­puis bien long­temps. PHO­TO CA­MILLE SAYEC

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.