Les in­ter­nautes ré­agissent au Brexit

Les Bri­tan­niques ont choi­si de sor­tir de l’Eu­rope

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - RÉGION ACTUALITÉ -

Le cou­pe­ret est tom­bé ven­dre­di ma­tin : le peuple an­glais a vo­té pour le Brexit. Dans les pro­chains mois, le Royaume-Uni va sor­tir de l’Union eu­ro­péenne. Sur la­mon­tagne.fr, vous être nom­breux à com­men­ter et à en dé­battre.

Le Brexit a été ap­prou­vé par 52 % des Bri­tan­niques. Outre les « Bra­vo les An­glais », « À quand le Frexit » et autres fé­li­ci­ta­tions, vous avez été nom­breux à avoir plan­ché sur la ques­tion. Nous avons sé­lec­tion­né quelques com­men­taires sur notre site Internet la­mon­tagne.fr. le Fran­çais de base », écrit Ob­ject18. « À force de vivre dans un monde de plus en plus éloi­gné des réa­li­tés du peuple, cette réa­li­té de­vait for­cé­ment écla­ter un jour », sou­ligne Serge. telle qu’elle est et a été vou­lue est une er­reur. Il faut une Eu­rope moins grande et non so­ciale », es­time Krip­ton.

Pouic, lui, pense qu’il faut « pro­fi­ter de l’élec­tro­choc pour re­fondre la CEE (com­mu­nau­té éco­no­mique eu­ro­péenne) ».

Le­doigt pré­fère res­ter pru­dent : « Comme les An­glais se sont tou­jours te­nus en marge de l’Eu­rope, lais­sons­les sor­tir et voyons ce qui se pas­se­ra. Si c’est un bien­fait, po­sons­nous la ques­tion d’une nou­velle Eu­rope moins bu­reau­cra­tique et lais­sant plus de choix aux états », écrit­il.

Vous êtes quelques­uns à ne pas sa­voir quoi pen­ser. Le ré­sul­tat de ce ré­fé­ren­dum va­t­il réel­le­ment abou­tir à quelque chose ? C’est ce que se de­mande Red­house : « Un ré­fé­ren­dum n’est qu’un simple avis de­man­dé au peuple, en­suite les di­ri­geants font ce qu’ils veulent du ré­sul­tat sor­ti des urnes ».

In­cer­ti­tude éga­le­ment pour la France : quit­ter l’UE ou y res­ter ? My­riam se dit par­ta­gée… « Pour­quoi en­voie­t­on tel­le­ment d’argent à l’étran­ger quand on a au­tant de per­sonnes qui dorment dans la rue ? […]. Mais, d’un autre cô­té, face aux États Unis et aux pays asia­tiques, que peut­on faire, à part s’unir ? Vrai­ment je ne sais pas ce qui est le mieux ». Une chose est sûre : le dé­bat est loin d’être clos.

IN­TER­RO­GA­TIONS. Le ré­sul­tat du ré­fé­ren­dum bri­tan­nique n’a pas man­qué de faire ré­agir les in­ter­nautes. PHO­TO AFP

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.