Le dé­sir et l’ob­jet

Entre « l’Orient aux pieds nus et l’Oc­ci­dent bien chaus­sé », des ro­mans pour dire les échanges faus­sés et les mal­en­ten­dus.

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - MAGDIMANCHE - Da­niel Mar­tin da­niel.mar­tin@cen­tre­france.com

Quand on rêve d’un écri­vain qui se confronte au réel, l’af­fronte, en tire des livres éner­vés, pleins de fougue et d’insolence, c’est à ce jeune Turc qu’il faut pen­ser. Ha­kan Gün­day passe pour être une ve­dette dans son pays où il doit pour­tant en ir­ri­ter plus d’un. En France quatre de ses livres ont été pu­bliés. On ne l’a vrai­ment dé­cou­vert qu’à l’au­tomne der­nier grâce au Mé­di­cis étran­ger. Comme sou­vent ses com­pa­triotes – Oran Pa­muk en par­ti­cu­lier – Ha­kan Gün­day tra­vaille entre deux mondes, « l’Orient aux pieds nus et l’Oc­ci­dent bien chaus­sé. » Il traite de thèmes de pleine ac­tua­li­té, d’un autre point de vue que le nôtre, avec tout ce que ce­la change dans les en­jeux, les rap­ ports hu­mains, ap­porte d’in­for­ma­tions nou­velles sur l’état du monde.

C’est, par exemple, les mi­grants vus par les pas­seurs dans En­core qui lui a va­lu ce Prix, où le tourisme de masse tel que le vi­ vent les com­mer­çants, dans To­paz.

Gazâ, le jeune hé­ros de En­core, ar­ra­ché très jeune à l’école par son père. Il doit l’ai­der à trai­ter « la mar­chan­dise » qui lui ar­rive « trois fois par mois après avoir fran­chi la fron­tière d’Iran » dans l’es­poir de ga­gner l’Eu­rope. Le gosse a pour mis­sion de gar­der ces mi­grants, de les conte­nir. Il s’abê­tit, frappe, viole. Gran­dit. Se dé­couvre en­fin res­pon­sable de la mort de l’un d’eux. Alors tout change, tout bas­cule.

On trou­ve­ra To­paz, plus lé­ger d’abord. Il a pour cadre unique un grand Cen­ter d’An­ta­laya, pour­voyeur de bi­joux et ba­bioles pour riches étran­gers. Tout y est faux, les ob­jets comme les re­la­tions hu­maines et le ba­ra­tin des ven­deurs ne fait qu’en ra­jou­ter pour sa­tis­faire au seul but : ga­gner de l’argent, plu­mer le pi­geon. Ce qui se­rait bien sché­ma­tique si Gün­day n’in­tro­dui­sait d’autres consi­dé­ra­tions sur ce qui sé­pare le pauvre du riche, le dé­sir de l’ob­jet.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.