Mathieu Zan­ga­rel­li : re­tour aux sources

Les 208 sont à l’hon­neur ce week­end

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - SPORTS AUVERGNE - Ni­co­las Tis­sot

Ce week-end a lieu la deuxième manche des ren­contres Peu­geot Sports, l’oc­ca­sion pour Mathieu Zan­ga­rel­li de re­trou­ver l’exi­geant cir­cuit de Cha­rade.

De re­tour après une quin­zaine d’an­nées d’ab­sence sur le cir­cuit de Cha­rade, le ré­gio­nal de l’étape, Zan­ga­rel­li, ne ca­chait pas sa joie de re­trou­ver ses terres : « ar­ri­ver à l’aé­ro­port d’Aul­nat et re­voir les mon­tagnes ça fait du bien » confiait sou­riant l’Au­ver­gnat de souche qui ré­side au­jourd’hui en ré­gion pa­ri­sienne.

Hier, le pi­lote de la team Pro­pul­sion dis­pu­tait les es­sais qua­li­fi­ca­tifs pour le re­lais qui a lieu cette après­mi­di à par­tir de 12 h 30. Des es­sais réus­sis, puisque son équipe se clas­sait à la troi­sième place grâce aux deux très bons temps dé­cro­chés par Mathieu en 2’23’’075 et son co­équi­pier, Ju­lien Guerne en 2’23’’946. « Cou­rir à Cha­rade c’est tou­jours agréable. C’est un cir­cuit d’une an­cienne gé­né­ra­tion qui reste dans un es­prit plu­tôt « old school » et je pense d’ailleurs que c’est ce qui fait son charme pour les pi­lotes. »

Spor­tif de haut­ni­veau à la Fé­dé­ra­tion fran­çaise de sports au­to­mo­biles, aux portes de la F1, Zan­ga­rel­li a au­jourd’hui mis de cô­té sa car­rière de pi­lote au pro­fit de la cas­quette d’en­traî­neur. Les ren­contres Peu­geot sont pour lui, et de nom­breux pi­lotes, l’oc­ca­sion de s’adon­ner à une pas­sion avec un cer­tain dé­ta­che­ment : « L’avan­tage du mee­ting ren­contres Peu­geot Sports, et plus par­ti­cu­liè­re­ment de cette dis­ci­pline re­lais, c’est qu’on le fait avec du pro­fes­sion­na­lisme, du sé­rieux, mais aus­si beau­coup de dé­ta­che­ment. C’est un vrai mo­ment de dé­tente pour moi et mes co­équi­piers. » Ce­la n’en­lè­ ve tou­te­fois rien au ni­veau éle­vé et aux courses de qua­li­té qu’offrent les par­ti­ci­pants tout au long du week­end. « Ce sont des ca­té­go­ries de spé­cia­listes avec des pi­lotes rou­lant de­puis de nom­breuses an­nées avec toutes les gé­né­ra­tions de Peu­geot, et qui ont du ta­lent. Quand on vient là, on ne chôme pas pour être de­vant ! ».

Le ren­dez­vous est pris au­jourd’hui sur la grille de dé­part.

LE CLAS­SE­MENT

1. Ba­zi­ret (Se­tup ra­cing), 31’12’’140 ; 2. Blan­car­di (No li­mit ra­cing), 31’13’’083 ; 3. Pou­get (GPA ra­cing), 31’14’’522 ; 4. Bel­li­na­to (No li­mit ra­cing), 3’22’’760 ; 5. Ji­me­nez (GPA Ra­cing), 31’23’’347.

1. Pou­get (GPA ra­cing), 31’14’’360 ; 2. Blan­car­di (No li­mit ra­cing), 31’22’’005 ; 3. Ba­zi­ret (Se­tup ra­cing), 31’22’’425 ; 4. Re­net (JSB com­pé­ti­tion), 31’25’’128 ; 5. Ji­me­nez (GPA ra­cing), 31’30’’675.

1. Pou­get (GPA ra­cing), 2’24’’636 ; 2. Blan­car­di (No li­mit ra­cing), 2’25’’110 ; 3.Bel­li­na­to (No li­mit ra­cing), 2’25’’253 ; 4. Ba­zi­ret (Se­tup ra­cing), 2’25’’475 ; 5. Fleu­rance (No li­mit ra­cing) 2’25’’080.

LO­CAL. L’Au­ver­gnat d’ori­gine re­trou­vait ses terres. PHO­TO RI­CHARD BRUNE

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.