20 morts lors d’une prise d’otages au Ban­gla­desh

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - FRANCE & MONDE ACTUALITÉS -

Des pre­neurs d’otages ont tué 20 étran­gers, la plu­part à l’arme blanche, dans un res­tau­rant de Dac­ca, au Ban­gla­desh, avant que les forces de sé­cu­ri­té ne mettent fin, hier, à cette at­taque re­ven­di­quée par le groupe Etat is­la­mique (EI).

Les is­la­mistes ont at­ta­qué, ven­dre­di soir, ce res­tau­rant d’un quar­tier de la ca­pi­tale fré­quen­té par les di­plo­mates et les étran­gers, une prise d’otages d’une am­pleur sans pré­cé­dent au Ban­gla­desh.

« C’est un acte odieux. Quel genre de mu­sul­mans sont ces per­sonnes ? Ils ne sont d’au­cune re­li­gion » a ré­agi la Pre­mière mi­nistre Sheikh Ha­si­na, hier. Elle s’est dite dé­ter­mi­née à « éra­di­quer le ter­ro­risme » dans ce pays à ma­jo­ri­té mu­sul­mane.

« Armes tran­chantes »

Les sur­vi­vants ont ra­con­té que les pre­neurs d’otages, lour­de­ment ar­més, avaient sé­pa­ré les Ban­gla­dais des étran­gers avant de per­pé­trer ces meurtres, un car­nage qui s’est ter­mi­né 11 heures plus tard par l’in­ter­ven­tion des forces de sé­cu­ri­té qui ont tué six as­saillants.

« Nous avons re­trou­vé 20 corps. La plu­part ont été tués bru­ta­le­ment à coup d’armes tran­chantes », a dit le porte­pa­role de l’ar­mée. Un haut res­pon­sable a in­di­qué que toutes les vic­times étaient étran­gères, mais les mé­dias lo­caux ont évo­qué la mort de Ban­gla­dais. L’Ita­lie a an­non­cé la mort de neuf de ses res­sor­tis­sants, un di­zième étant por­té dis­pa­ru, tan­dis que le Ja­pon a fait état de sept res­sor­tis­sants tués. Un Amé­ri­cain et une jeune In­dienne ont aus­si trou­vé la mort. Au moins 13 otages, dont trois étran­gers, ont été se­cou­rus par les com­man­dos lors de leur in­ter­ven­tion. Outre les six as­saillants tués, un sep­tième a été ar­rê­té. Ven­dre­di, deux po­li­ciers avaient trou­vé la mort.

Le Ban­gla­desh est en proie de­puis des mois à une sé­rie de meurtres vi­sant des re­pré­sen­tants de mi­no­ri­tés re­li­gieuses, des in­tel­lec­tuels et étran­gers, des crimes im­pu­tés par le gou­ver­ne­ment à des groupes lo­caux, mais qui ont été re­ven­di­qués par l’EI ou une branche d’Al Qae­da.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.