Samuel Um­ti­ti, un bap­tême en ques­tions

Le dé­fen­seur de­vrait ho­no­rer sa pre­mière sé­lec­tion, ce soir (21 heures)

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - EURO 2016 - Franck Thé­bault avec l’AFP franck.the­bault@cen­tre­france.com

Simple ré­ser­viste avant le dé­but de l’Eu­ro, Samuel Um­ti­ti, 22 ans, de­vrait ho­no­rer sa pre­mière sé­lec­tion face à l’Is­lande. Pour quelle pres­ta­tion ? Dif­fi­cile à de­vi­ner…

En 4­3­3 ou en 4­23­1… Hier, veille du match, le doute sub­sis­tait quant au sché­ma tac­tique re­te­nu par Di­dier Des­champs pour af­fron­ter l’Is­lande, ce soir, au Stade de France. Mais la ti­tu­la­ri­sa­tion de Samuel Um­ti­ti, dans l’axe cen­tral de la dé­fense des Bleus, sem­blait, elle, dé­jà ac­quise. Pour pal­lier la sus­pen­sion d’Adil Ra­mi, c’est bien le stop­peur de Lyon qui de­vrait être ali­gné, pas Elia­quim Man­ga­la.

En sa fa­veur

Ses qua­li­tés tech­niques et phy­siques. Ce n’est cer­tai­ne­ment pas un ha­sard si Bar­ce­lone vient de mettre 25 M d’eu­ros sur la table pour s’at­ta­cher ses ser­vices. Samuel Um­ti­ti, 22 ans, af­fiche des ap­ti­tudes dé­jà re­con­nues. Sa force, c’est d’abord sa ri­gueur dans les in­ter­ven­tions, au sol comme dans les airs. Mal­gré son ga­ba­rit mo­deste (1,81 m pour 75 kg), le dé­fen­seur est très dur à prendre à re­vers. Une sta­tis­tique le confirme : cette sai­son, avec l’OL, il a rem­por­té 70,4 % de ses duels. Au­cun autre Fran­çais, en Ligue 1 ou dans les cham­pion­nats étran­gers ma­jeurs, n’a fait mieux. Son jeu au pied est éga­le­ment loué. Tech­ni­ que­ment très à l’aise, le gau­cher Um­ti­ti est ca­pable de re­lan­cer court ou long sans trop de dé­chet. Voire de re­mon­ter le ter­rain dans une longue che­vau­chée. « Il a toutes les qua­li­tés du dé­fen­seur de haut ni­veau », ex­pli­quait Des­champs, hier.

Son par­cours et sa men­ta­li­té. Ti­tu­laire à l’OL de­ puis quatre ans, Samuel Um­ti­ti y était de­ve­nu le pa­tron de la dé­fense. Le jeune Gone, vice­ca­pi­taine de l’équipe lyon­naise, est ha­bi­tué aux res­pon­sa­bi­li­tés. Et il les as­sume sans trem­bler ni com­mettre de fautes gros­sières. En 131 matchs de L1, il a éco­pé d’un seul car­ton rouge. De­puis ses dé­buts dans la ban­lieue lyon­naise, il a sou­vent été un lea­der na­tu­rel. « Il a beau­coup de ca­rac­tère. Il sait où il veut al­ler, où il veut ar­ri­ver et il fait tout pour », confie Pierre Man­kows­ki qui l’a di­ri­gé chez les U20, cham­pions du monde en 2013.

En sa dé­fa­veur

Son in­ex­pé­rience au plus haut ni­veau. Il a dé­jà dis­pu­té la Ligue des cham­pions (9 matchs) avec l’OL et por­té le maillot de la sé­lec­tion tri­co­lore dans toutes les ca­té­go­ries jeunes à par­tir des U17. Mais l’équipe de France, la vraie, c’est autre chose. Sur­tout pour un quart de fi­nale de l’Eu­ro à do­mi­cile où la pres­sion po­pu­laire est très forte sur les Bleus. « Son seul ad­ver­saire, c’est lui. C’est vrai­ment l’ap­proche psy­cho­lo­gique par rap­port à l’évé­ne­ment qui est im­por­tante », juge Man­kows­ki. Cer­tains cadres ont connu des dif­fi­cul­tés pour ap­pré­hen­der le contexte. Alors ce ne se­rait pas une sur­prise que, lui, le ga­min de 22 ans, ait un peu de mal à conte­nir ses émo­tions. Mais aus­si à jouer comme il sait le faire dès le coup d’en­voi… Sa longue pé­riode d’in­ac­ti­vi­té. « L’en­traî­ne­ment ne rem­place pas la com­pé­ti­tion… » Les foot­bal­leurs le ré­pètent as­sez sou­vent pour qu’il y ait une part de vé­ri­té. Pro­blème, Um­ti­ti n’a plus dis­pu­té de match of­fi­ciel de­puis le 14 mai. Et du­rant la pré­pa­ra­tion de l’Eu­ro, il n’a pas joué la moindre mi­nute. Ce­la fait donc plus d’un mois que le dé­fen­seur, in­té­gré au groupe le 28 mai, après le for­fait de Jé­ré­my Ma­thieu, doit se conten­ter des séances à Clai­re­fon­taine. Et il n’a dû tra­vailler les au­to­ma­tismes avec Laurent Kos­ciel­ny que cette se­maine. Et quand on sait qu’une char­nière met par­fois plu­sieurs an­nées à bien fonc­tion­ner…

RYTHME. Samuel Um­ti­ti n’a plus joué de­puis le 14 mai où l’Olym­pique Lyon­nais, as­su­ré de fi­nir deuxième, avait su­bi une lourde dé­faite à Au­guste-De­laune face au Stade de Reims (4-1).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.