Ca­ven­dish : « Je me sou­viens de toutes mes vic­toires »

Le Bri­tan­nique aux cou­leurs de Di­men­sion Da­ta s’im­pose pour la 27e fois dans le Tour

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - TOUR DE FRANCE 2016 -

Le Bri­tan­nique Mark Ca­ven­dish, vain­queur pour la 27e fois dans le Tour, a dé­cla­ré se sou­ve­nir de cha­cune de ses vic­toires, même s’il re­con­naît que celle ob­te­nue hier à Utah Beach est « spéciale ».

Cette vic­toire ré­pare-t-elle l’échec de la pre­mière étape du Tour 2014 à Har­ro­gate (An­gle­terre) ? Ga­gner ici à Utah Beach, c’est spé­cial. Quand j’étais jeune, je vou­lais m’en­ga­ger dans l’ar­mée au Royaume­Uni. Ga­gner ici, c’est l’op­por­tu­ni­té de mon­trer tout le res­pect que j’ai pour les sol­dats qui sont morts, ces sol­dats qui se sont bat­tus pour notre li­ber­té en Europe de l’Ouest. Il est vrai que toute étape du Tour de France est spéciale. J’en ai ga­gné 27 et je me sou­viens de cha­cune, de chaque ville d’ar­ri­vée, des cir­cons­tances exactes de mes vic­toires. Ce sont des mo­ments qui changent la vie. Je re­çois le maillot jaune, qui est le sym­bole du cy­clisme. J’en suis fier, et aus­si pour l’équipe Di­men­sion Da­ta. Nous cou­rons dans cette équipe aus­si pour une cause, pour que 5.000 en­fants puissent re­ce­voir un vé­lo afin d’al­ler à l’école.

Je pen­sais qu’on au­rait le vent de dos et donc une ar­ri­vée très ra­pide. Mais le vent a un peu chan­gé de di­rec­tion dans les der­niers ki­lo­mètres, il ve­nait aus­si de face. Je me suis mis dans la roue d’Ed­vald Boas­son Ha­gen qui rou­lait très fort, puis j’ai pré­fé­ré at­tendre dans la roue de Mark Ren­shaw avant de faire mon ef­fort. J’ai eu un peu de chance que Sa­gan laisse un trou sur la droite et je m’y suis en­gouf­fré. J’y suis al­lé à fond et per­sonne ne m’a dé­pas­sé. En fran­chis­sant la ligne, c’était une sen­sa­tion for­mi­dable.

Avez-vous bé­né­fi­cié de vos en­traî­ne­ments pour la piste en vue des JO de Rio ? La piste est bonne pour la force. On ver­ra si c’est com­pa­tible avec l’en­du­rance. Le Tour dure 3.500 ki­lo­mètres et je se­rai peut­être lâ­ché de­main (di­manche). Au­jourd’hui, les choses se sont bien pas­sées. J’ai eu pour me lan­cer trois cou­reurs qui ont te­nu un rôle im­por­tant dans ma car­rière (Ei­sel, Boas­son Ha­gen, Ren­shaw) et aus­si Rei­nardt Janse Van Rens­burg. Ces quatre cou­reurs se sont fait la peau pour moi.

VINGT-SEPT. C’est le nombre de vic­toires d’étapes de Mark Ca­ven­dish. En­core une et il éga­le­ra Ber­nard Hi­nault.

Ra­con­tez-nous le sprint...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.