Du 50/50

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - JOURFS N REA CP E & OL ITIMQUOENDE ACTUALITÉS - Claude Lesme

Fin août, Nicolas Sar­ko­zy de­vrait dé­cla­rer sa can­di­da­ture à la pri­maire de la droite et du centre après avoir bien usé des charmes et des moyens de sa fonc­tion de pré­sident de Les Républicains. Qu’im­porte. En miettes, le par­ti était à ra­mas­ser. Il le fit presque seul en s’ef­for­çant de main­te­nir un sem­blant d’uni­té dans une fa­mille qui était à l’époque plus dé­com­po­sée que re­com­po­sée. Fi­ na­le­ment, toute peine mé­rite sa­laire.

Long­temps à la traîne dans les son­dages, Nicolas Sar­ko­zy re­fait peu à peu son dif­fé­ren­tiel sur Alain Jup­pé, sur­vi­ta­mi­né par les dé­çus de la gauche qui de toute fa­çon ne se dé­pla­ce­ront pas pour vo­ter en no­vembre. C’est que la pu­bli­ca­tion de La France pour la vie, en jan­vier, au­ra ser­vi à l’ex­pré­sident de « ca­thar­sis » pour re­con­naître ses er­reurs et pro­mettre de ne plus les re­faire.

Mais ce livre lui a aus­si per­mis de par­cou­rir la France des ga­le­ries de su­per­mar­chés pour ren­con­trer ses (é)lecteurs ve­nus en nombre cô­toyer un homme si simple et si sym­pa­thique, le temps d’une dé­di­cace.

Dé­ci­dé à me­ner trois mois de cam­pa­ gne comme une guerre éclair, Nicolas Sar­ko­zy va s’ap­puyer sur son ex­pé­rience, son éner­gie et son lea­der­ship pour ren­ver­ser la donne. Sa­chant qu’en prin­cipe le vain­queur de cette pri­maire ira à l’Ély­sée, tant la gauche est pour le mo­ment écla­tée. En tout cas, pour re­prendre une for­mule foot­bal­lis­tique, Nicolas Sar­ko­zy ne risque pas d’être vic­time de « l’an­goisse du gar­dien de but au mo­ment du pe­nal­ty ». Car le pe­nal­ty, c’est lui qui va le ti­rer. Ce se­ra donc du 50/50…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.