Ro­main Bar­det a pris ren­dez-vous pour la suite

Qua­trième à Bagnères­de­Luchon, l’Au­ver­gnat a vrai­ment lan­cé son Tour

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - TOUR DE FRANCE 2016 - Ch­ris­tophe Darne ch­ris­tophe.darne@cen­tre­france.com

Dans cette étape py­ré­néenne mar­quée par la cha­leur et le train grande vi­tesse im­pri­mé par l’équipe Sky, le lea­der d’AG2R La Mon­diale a fait jeu égal avec les fa­vo­ris. Pas­sant même à l’at­taque…

Une poi­gnée de main franche ac­com­pa­gnée d’un « mer­ci » à son co­équi­pier Do­me­ni­co Poz­zo­vi­vo et une ac­co­lade avec Cy­rille Ber­ti­no, membre du staff. Au pied du bus, Ro­main Bar­det sa­voure sa belle jour­née, sans triom­pha­lisme, mais avec le plai­sir du de­voir ac­com­pli.

« Mon Tour de France est lan­cé »

Dans le clan d’AG2R La Mon­diale, les re­gards en disent long… « On a vu du très grand Ro­main Bar­det », glisse avec un large sou­rire son di­rec­teur spor­tif, Ju­lien Jur­die. Le lea­der de l’équipe fran­çaise a fait mieux que te­nir son rang. Qua­trième dans la four­ naise de Bagnères­de­Luchon, le Bri­va­dois a sui­vi les meilleurs avant de les cha­touiller dans le col de Pey­re­sourde, der­nière dif­ fi­cul­té du jour. Un dé­mar­rage violent à 17 km de l’ar­ri­vée fai­sant suite à ceux de Ch­ris Froome et Dan Mar­tin, dans les pour­cen­tages forts du col. Une dé­mons­tra­tion de force alors que dans le même temps, les dé­faillances s’en­chaî­naient (Bar­guil, Rol­land ou Con­ta­dor). « Mal­gré la cha­leur, les sen­sa­tions sont bonnes alors j’en ai pro­fi­té, ex­plique­t­il. Par le pas­sé, j’ai sou­vent eu du mal dans la pre­mière étape de mon­tagne, mais là tout s’est bien pas­sé. Mon Tour de France est lan­cé. »

« Je ne me fixe pas de li­mites »

Ro­main Bar­det est, de­puis hier, le seul Fran­çais dans le top 10 au gé­né­ral (9e à 23 se­condes de Ch­ris Froome) et prouve qu’il fau­dra comp­ter sur lui dans l’op­tique d’un top 5 qu’il am­bi­tion­nait avant cette Grande Boucle. « Je ne me fixe pas de li­mites, dans un sens comme dans l’autre », lâche­t­il avec ma­lice. Mal­gré la dé­mons­tra­tion de force de l’équipe Sky, l’Au­ver­gnat sait qu’il a une belle carte à jouer. Peut­être dès au­jourd’hui à Ar­ca­lis…

DÉ­MONS­TRA­TION. Dans la roue de Quin­ta­na, Ro­main Bar­det a frap­pé un grand coup hier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.