RÉACTIONS

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - TOUR DE FRANCE 2016 -

CH­RIS FROOME Gran­deB­re­tagne/Sky, vain­queur de l’étape et maillot jaune. « Je sa­vais que c’était pos­sible mais c’est au der­nier mo­ment, au som­met du col, que j’ai pen­sé qu’il fal­lait peut­être es­sayer. J’ai es­sayé cette po­si­tion à l’en­traî­ne­ment avec mes équi­piers, avec (Mi­chal) Kwiat­kows­ki, on a joué de cette fa­çon dans les des­centes. Si c’est dan­ge­reux ? C’est notre tra­vail, c’est tou­jours dan­ge­reux. Mais cette des­cente, fi­na­le­ment, n’était pas trop dan­ge­reuse. »

ALEJANDRO VALVERDE Es­pagne/Mo­vis­tar, 8e de l’étape. « L’étape était très dif­fi­cile, avec beau­coup de dé­ni­ve­lé. Les meilleurs sont res­tés de­vant. Froome ? On va voir main­te­nant, l’écart est li­mi­té. Il reste beau­coup de mon­tagne. Et Nai­ro (Quin­ta­na) est très fort dans la troi­sième se­maine. »

AL­BER­TO CON­TA­DOR Es­pagne/Tin­koff, 17e de l’étape. « L’étape a été très exi­geante. J’es­pé­rais que ce­la puisse pas­ser sans perdre trop de temps, j’ai fait mon maxi­mum. Il faut voir avec toute l’équipe pour la suite, on a Ro­man Kreu­zi­ger qui est mieux pla­cé que moi au gé­né­ral. C’est ter­rible d’avoir chu­té comme ça dans la pre­mière se­maine et d’avoir per­du tout ce temps après avoir tra­vaillé aus­si dur. C’est le cy­clisme, le dan­ger est par­tout. »

JULIAN ALAPHILIPPE France/Etixx, 69e de l’étape. « Ça a été une jour­née très dure, avec l’en­chaî­ne­ment des dif­fi­cul­tés et la cha­leur. J’ai ser­ré les dents pour ter­mi­ner et je fi­nis dans un groupe avec Ni­ba­li. J’ai es­sayé ce ma­tin de par­tir dans l’échap­pée au pied du Tour­ma­let mais Sky ne m’a pas lais­sé de bon de sor­tie. J’ai sans doute un peu payé mes ef­forts en­suite. Mais je pense que je suis à ma place en haute mon­tagne. Le temps per­du me lais­se­ra peut­être plus de marge pour les jours pro­chains. »

ADAM YATES G.B./Ori­ca, 2e du gé­né­ral et maillot

blanc. « Je n’ai pas eu beau­coup de chance avec l’ac­ci­dent de la flamme rouge mais ça ne m’a pas trop af­fec­té phy­si­que­ment. Au­jourd’hui, j’ai juste vou­lu te­nir le coup. Ça a rou­lé à fond du dé­but à la fin. Dans la der­nière as­cen­sion, j’étais à la limite. Je suis juste content de gar­der le maillot blanc. Ça au­rait été sym­pa de prendre le jaune, mais j’ai l’im­pres­sion que Ch­ris Froome va le gar­der jus­qu’à Pa­ris. Je suis ve­nu ici pour ga­gner des étapes, pas pour jouer le gé­né­ral. Tout ce qui vient en plus, c’est du bo­nus. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.