Des Au­ver­gnats dans le chaos turc

Au len­de­main des évé­ne­ments, les Puy­dô­mois es­pèrent le clas­se­ment au Pa­tri­moine de l’Unesco

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - LA UNE - Phi­lippe Cros

PUTSCH RA­TÉ. Une dou­zaine de Puy­dô­mois ont vé­cu la ten­ta­tive de coup d’Etat, en Tur­quie, ven­dre­di soir.

UNESCO. Les dé­bats pour l’ins­crip­tion au Pa­tri­moine mon­dial de la chaîne des Puys doivent re­prendre ce ma­tin.

« L’ob­jec­tif est tou­jours l’ins­crip­tion »

Après la ten­ta­tive de putsch de ven­dre­di soir, le Co­mi­té du pa­tri­moine mon­dial de­vrait exa­mi­ner l’ins­crip­tion de la chaîne des Puys, au­jourd’hui, à Is­tan­bul.

Le calme est re­ve­nu. Hier après­mi­di, Lau­rence Rapp, char­gée de com­mu­ni­ca­tion au Con­seil dé­par­te­men­tal du Puy­de­Dôme, a pu sor­tir de son hô­tel, pour prendre quelques pho­tos de la place Tak­sim. Pi­geons, dra­peaux et stan­bou­liotes tran­quilles.

Tous les dos­siers en une jour­née

Pour au­tant, au len­de­main du putsch man­qué en Tur­quie, avec des af­fron­te­ments qui ont fait 265 morts, le Co­mi­té du pa­tri­moine mon­dial a dé­ci­dé, hier sa­me­di, de sus­pendre l’exa­men des nou­velles ins­crip­tions au Pa­tri­moine mon­dial de l’Unesco « jus­qu’à nou­vel ordre ».

Se­lon les in­for­ma­tions re­cueillies au­près de la dé­lé­ga­tion puy-dô-moise pré­sente à Is­tan­bul, l’exa­men des dix­huit dos­siers en sus­pens re­pren­dra au­jour­ d’hui, sans in­ter­rup­tion. « Au­jourd’hui, nous avons conti­nué à dé­fendre le dos­sier de la chaîne des Puys », in­dique Éric Gold, vice­pré­sident du Con­seil dé­par­te­men­tal du Puy­-de-Dôme, joint par té­lé­phone hier soir. « Nous conti­nuons à ren­con­trer toutes les dé­lé­ga­tions qui siègent au Co­mi­té. » L’heure pré­cise de l’exa­men du dos­sier au­ver­gnat n’est pas connue. On sait que la ses­sion va dé­bu­ter à 8 heures (heure fran­çaise) et que la chaîne des Puys ne se­ra pas dans les pre­miers dos­siers.

« Nous ne sommes ni plus confiants ni moins confiants qu’en ar­ri­vant, té­moigne le conseiller dé­par­te­men­tal. Pour nous, l’ob­jec­tif est tou­jours l’ins­crip­tion. Après, ce que l’on ne maî­trise pas, c’est la date. » Bref, toute dé­ci­sion qui n’ex­clut pas dé­fi­ni­ti­ve­ment le dos­sier au­ver­gnat (un re­trait ou un non ferme et dé­fi­ni­tif) se­rait bonne à prendre. À titre d’exemple, c’est la troi­sième fois que l’ins­crip­tion de l’oeuvre de l’ar­chi­tecte Le Cor­bu­sier est pré­sen­tée avec, cette an­née, des bonnes chances de suc­cès. Pour la chaîne des Puys, c’est la deuxième fois.

La dé­lé­ga­tion puy­dô­moise, forte d’une dou­zaine de membres, a pas­sé sa jour­née dans trois hô­tels dif­fé­rents, sans pou­voir se réunir. « On nous conseille de ne pas bou­ger, de res­ter à l’hô­tel, ex­pli­quait, hier après­mi­di, le pré­sident du Con­seil dé­par­te­men­tal du Puy­de­Dôme, Jean­Yves Gout­te­bel. Des ma­ni­fes­ta­tions des par­ti­sans d’Er­do­gan sont an­non­cées dans la soi­rée. » L’élu est lo­gé à proxi­mi­té im­mé­diate du Pa­lais des Congrès, où se réunit le Co­mi­té de l’Unesco de­puis le 10 juillet.

Après une nuit agi­tée, pen­dant la­quelle les Au­ver­gnats ont en­ten­du les avions de chasse vo­ler très bas, la jour­née de sa­me­di a fi­na­le­ment été très calme. « Les au­to­ri­tés veulent mettre les moyens sur la sé­cu­ri­té, es­time Jean-Yves Gout­te­bel. Les dé­lé­ga­tions ont be­soin de se sen­tir en sé­cu­ri­té. »

Ven­dre­di, avant le coup de force de la soi­rée, le Co­mi­té a eu le temps d’ins­crire neuf nouveaux sites cultu­rels sur la Liste du pa­tri­moine mon­dial.

Place Tak­sim, au centre d’Is­tan­bul, dans la nuit de ven­dre­di à sa­me­di. PHO­TO JEN­NI­FER CIOCHON/UPI

PHO­TO ©SEDAT SUNA/EPA/MAXPPP

PLACE TAK­SIM. Hier après-mi­di, la place théâtre d’af­fron­te­ments dans la nuit de ven­dre­di à sa­me­di avait re­trou­vé ses pi­geons et son vi­sage (presque) ha­bi­tuel.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.