La sur­veillance ren­for­cée après Nice

Les gen­darmes dé­ployés aux bar­rières de péage ce week­end

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - RÉGION | ACTUALITÉ - Sté­phane Bar­noin

Au sur­len­de­main de l’at­ten­tat qui a frap­pé Nice, les gen­darmes puy­dô­mois ont ac­cen­tué leur pré­sence sur les au­to­routes A71 et A89. Ob­jec­tif : exer­cer une sur­veillance vi­sible.

C’est dé­sor­mais de­ve­nu une (triste) ha­bi­tude. Après chaque nou­veau car­nage ter­ro­riste, les contrôles de flux sont ré­ac­ti­vés sur les prin­ci­paux points de pas­sage rou­tiers et au­to­rou­tiers de France.

Ce sa­me­di, jour de grands dé­parts (voir ci­contre), les mi­li­taires de l’Es­ca­dron dé­par­te­men­tal de sé­cu­ri­té rou­tière (EDSR 63) se sont donc dé­ployés aux bar­rières de péage des Martres­d’Ar­tière et de Ger­zat.

« Contre la psy­chose »

Sur ce se­cond site, six gen­darmes étaient mo­bi­li­sés : deux au ni­veau des bar­rières, pis­to­let­mi­trailleur à la main, pour re­pé­rer tout in­dice ou com­por­te­ment sus­pects dans le flot des vé­hi­cules lan­cés vers le Sud ; et quatre autres pour pro­cé­der aux vé­ri­fi­ca­tions d’usage sur le par­king voi­sin.

« Lors de ces contrôles dits “de flux”, nous pri­vi­lé­ gions l’as­pect sé­cu­ri­taire, sans pour au­tant fer­mer les yeux sur d’éven­tuelles in­frac­tions rou­tières », ex­plique le lieu­te­nant Phi­lippe Wa­gner, de l’EDSR 63. « L’idée, c’est d’être une pré­sence ras­su­rante pour les gens. Il y a un ef­fet psy­cho­lo­gique cer­tain. Il faut se mon­trer pour lut­ter contre la psy­chose ». Pen­dant de longues heures, les mi­li­taires ont donc mul­ti­plié les in­ter­cep­tions. Un ar­rêt for­cé de quelques mi­nutes vi­si­ble­ment bien ac­cep­té par les va­can­ciers en tran­sit. « Je trouve ça très bien de les voir sur le bord de la chaussée. Fran­che­ment, vu le contexte, ça ras­sure », glisse un conduc­teur ve­nu d’Al­sace.

Sen­ti­ment confir­mé par un Fran­ci­lien en route pour Pa­la­vas : « Ce qui s’est pas­sé à Nice, c’est un trau­ma­tisme pour tout le monde. Là, on sent que les gen­darmes sont là pour nous. Ça ré­con­forte un peu ».

Un sa­me­di rouge. Le tra­fic s’an­non­çait très dense, hier, en Au­vergne, dans le sens des dé­parts. Le pic de dif­fi­cul­tés a été at­teint en fin de ma­ti­née avec en­vi­ron 14 ki­lo­mètres de bou­chons à che­val sur l’A71 et l’A75, entre le nord de Cler­mont-Fer­rand et Le Crest.

PHO­TO HER­VÉ CHELLÉ

GER­ZAT. Les gen­darmes de l’Es­ca­dron de sé­cu­ri­té rou­tière ont contrô­lé des di­zaines de vé­hi­cules en tran­sit, hier, pis­to­let-mi­trailleur à la main.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.