Voyages pour le fi­nal d’un fes­ti­val de cordes… vo­cales

Aux Ren­contres Marc­Ro­bine, la nos­tal­gie est tou­jours ce qu’elle était et c’est peut­être tant mieux

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - PUY-DE-DÔME | ACTUALITÉ - Pa­trick Ehme

Cou­leurs vo­cales et mé­lange des genres pour le fi­nal en 5 temps des 12e Ren­contres Marc-Ro­bine qui, de­puis mar­di, font voya­ger la scène de la Mus­cade à Blanzat, de la Bre­tagne aux An­tilles, en pas­sant par le Ten­nes­see…

Et c’était à Ar­melle Du­mou­lin, d’inau­gu­rer, hier soir, cette der­nière es­cale.

Elle qui n’a pas (ou pas en­core) la voix dont on fait tant de tubes. Mais plu­tôt celle, ai­guë, qui in­ter­pelle sur les vraies dou­leurs dont elle sait faire des fausses joies. Avec cet hu­mour, par trop dé­bor­dant, dont on use pour ca­cher les fê­lures. Les siennes les nôtres et tant par­mi tant d’autres. Réa­liste dans le ton et la voix, idéa­liste dans les mots, hu­mo­riste dans la pos­ture.

Fes­ti­val de cordes plus en­core, de gui­tare tout au­tant que de voix avec Fré­de­ric Bo­bin et Bat­lik char­gés de prendre la suite.

Et palme à ce der­nier dont le timbre, cha­leu­reux et voi­lé comme un ve­lours qui se se­rait trop usé, semble pou­voir glis­ser in­dé­fi­ni­ment sur les fils ten­ dus comme des ra­soirs de ses six ins­tru­ments.

Des riffs ré­pé­tés à l’en­vi jus­qu’à en être in­can­ta­toires pour por­ter ces mots d’homme à qui on ne la ra­conte pas. Des mots qui boivent la vie jus­qu’à la lie quand bien même au­rai­telle, sou­vent, un goût moins doux qu’amer.

Fu­nan­bule sur six cordes comme un lo­ne­some cow­boy qui se­rait re­ve­nu de tout mais tou­jours cu­rieux de s’émou­voir en­core.

PHO­TO PIERRE COUBLE

AR­MELLE DU­MOU­LIN. De l’hu­mour et plus loin...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.