Mark Ca­ven­dish en qua­trième vi­tesse

Le « king » du sprint, le Bri­tan­nique Mark Ca­ven­dish, s’est im­po­sé, pour la qua­trième fois de­puis le dé­part, dans la 14e étape du Tour de France, hier, au Parc des Oi­seaux, près de Villarsles-Dombes (Ain).

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - TOUR DE FRANCE 2016 -

A31 ans, Ca­ven­dish a por­té à 30 son to­tal de suc­cès dans le Tour de­puis le dé­but de sa car­rière. Le cou­reur de l’île de Man, dé­sor­mais sous les cou­leurs de l’équipe sud­afri­caine Di­men­sion Da­ta, a do­mi­né le sprint. Sur la ligne, il a pré­cé­dé d’une pleine lon­gueur le Nor­vé­gien Alexan­der Kris­toff et le cham­pion du monde, le Slo­vaque Pe­ter Sa­gan.

L’Al­le­mand John De­gen­kolb, re­nais­sant après son grave ac­ci­dent du dé­but d’an­née, a pris la qua­trième place de­vant l’Al­le­mand Mar­cel Kit­tel, le pre­mier à lan­cer le sprint mais dé­bor­dé en­suite par Ca­ven­dish.

Kit­tel a le­vé le bras en signe de pro­tes­ta­tion avant la ligne à cause d’une lé­gère vague de « Cav », qui l’avait dé­jà dé­pas­sé à ce mo­ment­là.

Cette étape de tran­si­tion de 208,5 ki­lo­mètres, sans consé­quence pour le maillot jaune por­té par le Bri­tan­nique Ch­ris Froome, a don­né lieu à une longue échap­pée de quatre cou­reurs, mal­gré le vent souf­flant le plus sou­vent de face.

Ses deux der­niers res­ca­pés, le Fran­çais Jé­ré­my Roy et le Suisse Mar­tin El­mi­ger, ont été re­pris à seule­ment 3.500 mètres de l’ar­ri­vée.

Face au vent, les concur­rents du Tour sont par­tis len­te­ment pour cette étape qui re­mon­tait le cou­loir rho­da­nien. Un qua­ tuor de cou­ra­geux, ha­bi­tués aux longs raids, s’est lan­cé après une tren­taine de ki­lo­mètres. Mais les équipes des sprin­teurs (Grei­pel, Ca­ven­dish, Kit­tel) leur ont in­ter­dit de prendre plus de cinq mi­nutes d’avance, mal­gré le dan­ger li­mi­té aus­si loin de l’ar­ri­vée. L’Amé­ri­cain Alex Howes et l’Ita­lien Ce­sare Be­ne­det­ti, tous deux pré­sents pour la troi­sième fois dans une échap­pée, le Suisse Mar­tin El­mi­ger et le Fran­çais Jé­ré­my Roy, à l’ini­tia­tive de la fugue, ont long­temps ou­vert la course.

4.000 m de dé­ni­ve­lé au pro­gramme au­jourd’hui

Howes, le pre­mier à être dis­tan­cé, a cé­dé avant les 12 der­niers ki­lo­mètres. Be­ne­det­ti a fait de même quelques ins­tants plus tard. El­mi­ger et Roy, obs­ti­nés, ont pour­sui­vi le plus loin pos­sible sur les longues lignes droites de la ré­gion des Dombes, avant de s’in­cli­ner après quelque 180 ki­lo­mètres d’échap­pée. En cours de route, le pe­lo­ton a per­du le Suisse Ma­thias Frank (gas­tro­en­té­rite) et le Da­nois Mat­ti Bres­chel, ac­ci­den­té dans la file des voi­tures d’équipe.

Pour les cou­reurs concer­nés par le clas­se­ment gé­né­ral, la chaude jour­née re­pré­sen­tait une simple tran­si­tion après plu­sieurs étapes dif­fi­ciles, à cause du vent (Mont­pel­lier), du Ven­toux et du contre­la­montre.

Tous ont cher­ché à ré­cu­pé­rer avant le par­cours dif­fi­cile qui les at­tend au­jourd’hui dans le dé­par­te­ment de l’Ain. Pas moins de 4.000 mètres de dé­ni­ve­lé entre Bourg­en­Bresse et Cu­loz. Avec, pour fi­nir, la mon­tée com­plète du Grand Co­lom­bier, sui­vie d’une de­mi­as­cen­sion de ce som­met mé­con­nu (un seul pas­sage du Tour, en 2012) mais re­dou­table.

« Ce se­ra une jour­née ten­due ! », pré­dit le di­rec­teur de course Thier­ry Gou­ve­nou à pro­pos des 160 ki­lo­mètres et des six mon­tées au pro­gramme.

La belle échap­pée d’El­mi­ger et de Roy

SUC­CÈS. Et de quatre, comme l’in­dique Mark Ca­ven­dish en fran­chis­sant la ligne d’ar­ri­vée après sa vic­toire au sprint.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.