Per­bet s’en­gage à La Gan­toise

L’avant-centre Po­not a ter­mi­né meilleur bu­teur de la Pro League belge. Il quitte Char­le­roi pour La Gan­toise (Gand), 3e du cham­pion­nat, club am­bi­tieux avec le­quel il s’est en­ga­gé pour trois sai­sons.

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - SPORTS | AUVERGNE - Ch­ris­tophe Bel­homme

Au pays de Tintin, tout est bien qui finit bien ! Après Mons, Tu­bize, Lo­ke­ren et Char­le­roi, Jé­ré­my Per­bet, 31 ans, va pour­suivre sa car­rière dans ce plat pays qui lui a tou­jours réus­si aus­si bien fa­mi­lia­le­ment (c’est en Bel­gique qu’il a ren­con­tré sa fu­ture épouse Alo­ha) que spor­ti­ve­ment.

Le double meilleur bu­teur de la Pro League, sa­cré Taureau d’Or du der­nier cham­pion­nat avec les Zèbres de Char­le­roi (22 buts) s’est en­ga­gé fin juin pour 3 ans avec La Gan­toise pour ce qui se­ra peut­être son der­nier contrat pro. Et Char­le­roi ne tou­che­ra rien dans la tran­sac­tion puisque le se­rial bu­teur au­ver­gnat ap­par­te­nait en­core au club turc du Ba­sak­se­hir FK (Is­tan­bul) qui avait ra­che­té à l’été 2014 son contrat à Villar­real (Li­ga).

Se­lon le quo­ti­dien fran­ co­phone de Bruxelles, La Der­nière Heure, « c’est grâce au jack­pot tou­ché lors de sa ré­cente par­ti­ci­pa­tion à la Ligue des cham­pions que Gand a pu ache­ter Per­bet à Ba­sak­se­hir et lui of­frir un in­té­res­sant contrat de longue du­rée ». Dès l’of­fi­cia­li­sa­tion du trans­fert, dont le mon­tant n’a pas été ré­vé­lé, le joueur a adres­sé un mes­sage de re­mer­cie­ment à son an­cien club qu’il a pos­té sur sa page Face­ book : « C’est à Char­le­roi que j’ai ap­pris à connaître la Bel­gique en 2007 quand Mo­gi (Bayat, agent belge de joueurs, ndlr) est ve­nu me cher­cher. C’est grâce à Char­le­roi que j’ai pu faire car­rière en Bel­gique mais sur­tout ren­con­trer ma femme. C’est un choix, per­son­nel, dif­fi­cile mais avec l’âge je vou­lais dé­cou­vrir l’Eu­rope, ga­gner des titres, et jouer dans ce ma­gni­fique club de Gent avec son nou­veau stade et tra­vailler avec un autre top en­traî­neur (ndlr, Hein Van­hae­ze­brouck )…»

Si Char­le­roi au­rait bien ai­mé le conser­ver, le club wal­lon ne pou­vait pas lut­ter avec les moyens de La Gan­toise, l’un des trois plus gros bud­gets du cham­pion­nat belge avec An­der­lecht et le FC Bruges. Et l’ac­cli­ma­ta­tion semble très bien se pas­ser puisque Per­bet a mar­qué le 8 juillet der­nier son pre­mier but sous ses nou­velles cou­leurs (un pe­nal­ty) lors d’un match ami­cal contre les Grecs de l’Olym­pia­kos (2­2).

Reste que Jé­ré­my Per­bet ne joue­ra sans doute ja­mais en Ligue 1 après avoir dé­bu­té en Ligue 2 au Cler­mont Foot à 18 ans et ter­mi­né meilleur bu­teur du Na­tio­nal avec Mou­lins (23 buts en 2005/2006). Il a connu le suc­cès à Mons puis à Villar­real où il a ins­crit 21 buts en 44 matchs par­ti­ci­pant à la re­mon­tée en Li­ga. Mais pour la pre­mière fois de sa longue et aty­pique car­rière, le voi­ci, en­fin, dans un grand club. À la Gan­toise, le Po­not va jouer dans quelques jours la Ligue Eu­ro­pa (3e tour de qua­li­fi­ca­tion).

LA GAN­TOISE. Per­bet sous son nou­veau maillot. Il a si­gné jus­qu’en 2019 à La Gan­toise pour dé­cou­vrir la Coupe d’Eu­rope qu’il n’a ja­mais dis­pu­tée (Ligue Eu­ro­pa) et, as­sure-t-il, ga­gner des titres.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.