Le bâ­ti­ment s’écroule et per­turbe la cir­cu­la­tion

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - RÉGION ACTUALITÉ - Maud Tur­can maud.tur­can@cen­tre­france.com

Un bâ­ti­ment s’est écrou­lé, sans faire de vic­time, hier, vers 13 heures, au lieu-dit « Mon­tis », com­mune de Grandrif.

« Il s’agit d’un bâ­ti­ment fer­mé de­puis plu­sieurs an­nées qui fait par­tie d’une suc­ces­sion et qui ne sem­blait pas pré­sen­ter de risque », a dé­taillé Su­zanne La­ba­ry, maire de la pe­tite com­mune si­tuée à une di­zaine de ki­lo­mètres d’Ambert. Se­lon elle, « le violent orage sur­ve­nu jeu­di, avec des grê­lons comme des balles de ten­nis », pour­rait avoir cau­sé « des in­fil­tra­tions d’eau dans des murs fra­giles » qui ont pro­vo­qué l’ef­fon­dre­ment d’un angle.

Pas de vic­time

Si le si­nistre n’a pas fait de vic­time, il a oc­ca­sion­né une gêne im­por­tante. Les gra­vats ont blo­qué un che­min com­mu­nal étroit, unique voie car­ros­sable entre une par­tie du lieu­dit et le bourg de Grandrif. Une di­zaine de mai­sons, soit une tren­taine d’ha­bi­tants, ne peuvent plus ac­cé­der à leur do­mi­cile en voi­ture.

En dé­but de soi­rée, la zone était dé­blayée à la de­mande de la mai­rie mais il reste à la sé­cu­ri­ser. Dès de­main, Su­zanne La­ba­ry sou­haite « prendre contact avec les re­pré­sen­tants des pro­prié­taires pour les in­ci­ter à ra­ser la par­tie fra­gile du bâ­ti­ment. Si tout va bien, les tra­vaux pour­raient dé­bu­ter dès mar­di ma­tin ».

En at­ten­dant, le maire a pris un ar­rê­té mu­ni­ci­pal de « pé­ril im­mi­nent, in­ter­di­sant la cir­cu­la­tion, le sta­tion­ne­ment et l’ac­cès au bâ­ti­ment ».

GRANDRIF. Gen­darmes et pom­piers étaient sur place.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.