RESF tire le si­gnal d’alarme la pré­fec­ture ras­sure

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - RÉGION ACTUALITÉ - Jean-Bap­tiste Le­dys

« Des étran­gers sont en train de perdre leur em­ploi car leur titre de sé­jour est ar­ri­vé à ex­pi­ra­tion. Ils ont de très grandes dif­fi­cul­tés pour prendre des ren­dez­vous à la pré­fec­ture », aver­tit RESF (ré­seau édu­ca­tion sans fron­tières).

Le pro­blème est sen­sible dans le Puy­de­Dôme comme dans toute la France. En cause, le mo­dule de prise des ren­dez­vous en ligne, mis en place en oc­tobre 2015. Les consé­quences d’un non­re­nou­vel­le­ment dans les temps de cer­tains titres de sé­jour peuvent être très im­por­tantes.

« Il y a un af­flux de de­mandes, je veux bien l’en­tendre. Mais avant ce sys­tème, ça ne blo­quait pas de cette fa­çon, constate Mar­tine Rous­sel, de RESF. De­puis quelques mois, c’est com­plè­te­ment blo­qué. Les de­man­deurs sont obli­gés de prendre ren­dez­vous trois mois à l’avance. Or, sans titre de sé­jour va­lable, cer­tains risquent de perdre leur em­ploi ».

« Nous sommes conscients de ces dif­fi­cul­tés, qui ne sont pas propres à la pré­fec­ture du Puy­de­ Dôme. Il y a des ten­sions, c’est évident », sou­ligne Béa­trice Stef­fan, la se­cré­taire générale de la pré­fec­ture. Mais se­lon elle, le pro­blème est en passe de se ré­sor­ber.

« Nous avons mis en place des me­sures pour rac­cour­cir les dé­lais de prise de ren­dez­vous et ren­trer dans le dé­lai ré­gle­men­taire de deux mois pour un re­nou­vel­le­ment », ex­plique­t­elle.

Et de ci­ter quelques ré­sul­tats : le dé­lai pour ob­te­nir un ren­dez­vous est ac­tuel­le­ment de sept se­maines, contre quinze au mois de fé­vrier ; en mai 2015, les dé­lais d’ins­truc­tion des de­mandes et de pro­duc­tion des titres étaient de soixante et onze jours. Il est main­te­nant por­té à trente­six.

La pré­fec­ture évoque éga­le­ment le com­por­te­ment de cer­tains usa­gers qui par­ti­cipe à ra­len­tir la bonne marche des ser­vices : cer­tains prennent plu­sieurs ren­dez­vous, d’autres ne viennent pas sans pré­ve­nir l’ad­mi­nis­tra­tion… « Au­tant de plages horaires per­dues pour les autres », re­grette Béa­trice Stef­fan.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.