L’art de fa­bri­quer soi-même un pa­nier

Con­cen­tra­tion, ri­gueur et détente à l’ate­lier de van­ne­rie de Sable Show

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - CLERMONT VIVRE SA VILLE - Pierre-Louis Franck

A l’ate­lier van­ne­rie de Sable Show, place du 1er-Mai à Clermont, on ap­prend à confec­tion­ner de ses mains dans une am­biance dé­con­trac­tée.

Des in­ter­ve­nants du centre Ana­tole­France ont ins­tal­lé, jeu­di der­nier, à Sable Show, place du 1er­Mai à Clermont, pour ins­tal­ler un ate­lier de van­ne­rie. J’ai testé pour vous.

J’ai pu confec­tion­ner l’ébauche d’un pa­nier en ro­tin. Ce ma­té­riau est moins dur à tra­vailler que les autres (osier, ronce ou châ­tai­gnier). C’est donc un choix plus adap­té à l’ap­pren­tis­sage.

Pour au­tant, en no­vices, nous avons dû ap­pré­hen­der en dou­ceur les exi­gen­ ces de ce tra­vail. Pour seule­ment ten­ter de réa­li­ser une base de pa­nier, j’ai dû m’exer­cer sur un ga­ba­rit conçu de ma­nière à gui­der la reproduction de cette tech­nique étape par étape.

À cô­té de moi, des ha­bi­tués, moins à la peine, trouvent ici l’oc­ca­sion de se dé­tendre.

Ce n’est pas mal. La convi­via­li­té par­ti­cipe au bon échange des sa­voirs. Et toutes les gé­né­ra­tions se confondent dans un ap­pren­tis­sage al­lant de l’ini­tia­tion au per­fec­tion­ne­ment. Mais moi, je suis res­té blo­qué à la phase ini­tia­tion ! ■

Un par­tage des sa­voirs dans une bonne am­biance

INI­TIA­TION. Les dé­buts sont mal­adroits mais, en s’ac­cro­chant, il est pos­sible de par­ve­nir à confec­tion­ner sa pièce de van­ne­rie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.