Les thermes et bien au-de­là

L’of­fice de Royat­Cha­ma­lières voit plus loin que ses sources

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - AGGLOMÉRATION PUYS ET TIRETAINE -

Co­sy par ses cou­leurs et sa taille, l’of­fice de tou­risme de Royat-Cha­ma­lières n’en est pas moins grand par son rayon­ne­ment. Une mine de ren­sei­gne­ments qui oc­cupe six per­sonnes.

Elles sont deux, à temps plein, dans cette pe­tite vil­la aux airs de bon­bon­nière, joux­tant l’im­po­sant édi­fice de l’hô­tel Prin­cesse Flore. Deux, Ca­ro­line et Béa­trice, se­con­dées pour l’été par Ma­rine et Anaïs, qui, d’avril à oc­tobre, as­surent l’accueil per­ma­nent des tou­ristes et cu­ristes ral­liant l’of­fice dé­si­gné en quête de ren­sei­gne­ments sur l’offre de vil­lé­gia­tures de Royat, comme celle de Cha­ma­lières.

Et elles ne chôment pas. Hô­tel­le­rie, visites, sites tou­ris­tiques, y com­pris hors et par­fois bien loin de la ville ther­male et du dé­par­te­ment, etc. Il leur faut ré­pondre à toutes les sol­li­ci­ta­tions, y com­pris jus­qu’aux horaires des trains SNCF qui des­servent la pe­tite gare de la cité ther­male, et de sa proche voi­sine dé­sor­mais dé­fi­ni­ti­ve­ment as­so­ciées.

Ré­pondre, y com­pris dans la langue des vi­si­teurs étran­gers. C’est ain­si qu’à Ma­rine re­vient le soin d’in­for­mer tous ceux qui s’ex­prime dans la langue de Sha­kes­peare ou d’outre­At­lan­tique où elle a fait un stage es­tu­dian­tin de plu­sieurs mois.

« Ils ne sont tou­te­fois pas nom­breux, et c’est pour elle un au­then­tique plai­sir de pou­voir mettre à pro­fit ses ac­quis pour les ren­sei­gner », re­marque Ca­ro­line qui de der­rière son bu­reau couve du re­gard per­son­nel et lieu.

Mais le pe­tit of­fice de la place Al­lard ne fait pas que four­nir des in­for­ma­tions, il prend aus­si des ini­tia­tives. Celle no­tam­ment des visites gui­dées du parc ther­mal ou des sta­tions, du pot d’accueil qui, chaque mar­di, ras­ semble les nou­veaux cu­ristes, des ran­dos du jeu­di ou des ex­cur­sions ou concerts qui émaillent les « trêves » do­mi­ni­cales.

Car pour elles de trêves, il n’y a pas, juste un rou­le­ment né­ces­saire. Tout comme pour les deux per­sonnes char­gées des ani­ma­tions et celle af­fec­tée aux visites gui­dées qui ren­forcent l’équipe.

Cô­té pu­blic, juillet et août sont les mois des fa­milles, tren­te­naires avec en­fants, ve­nues pour la plu­part de Pro­vence­Alpes­Côte d’Azur, de ré­gion pa­ri­sienne ou de Rhô­neAlpes. Aa­vril, mai, juin et sep­tembre sont plu­tôt pri­vi­lé­giés par les cu­ristes, ve­nus par­fois de fort loin puisque l’of­fice, en­re­gistre une forte pro­por­tion de vi­si­teurs gua­de­lou­péens.

Preuve que l’eau qui coule de nos sources dis­pense ses bien­faits jus­qu’aux Ca­raïbes.

Pra­tique. A Royat, 1 ave­nue Au­guste-Rou­zaud (Tél. 04.73.29.74.70) Accueil du lun­di au ven­dre­di, de 9 heures à 12h30 et de 13h30 à 18 heures; les week-ends et jours fé­riés, de 9 heures à 12 heures et de 14 heures à 18 heures.

ACCUEIL. Deux per­sonnes pour ré­pondre à toutes les sol­li­ci­ta­tions… Y com­pris en an­glais.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.