Un pays et ses âmes

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - MAGDIMANCHE -

Ma­thieu Ri­bou­let dé­ve­loppe une langue ci­se­lée, exi­geante, ra­di­cale, à l’image de la Creuse peu­têtre. Il confie : « le pays est à l’oc­ca­sion as­sez âpre. J’y re­trouve la te­nue des hommes qui l’ont fait, et plus souvent la gra­vi­té que l’al­lé­gresse. Ce­la cor­res­pond as­sez bien à l’idée que j’ai de l’écri­ture. Je sais que ce que je suis et ce que j’écris est en par­tie dé­ter­mi­né par ce pays et le si­lence des hommes qui l’ont fait, et qu’il s’agit de res­pec­ter, en res­tant si­len­cieux soi-même, et de nom­mer pour qu’il en reste quelque chose ailleurs que sur des cartes jau­nies ou les mo­nu­ments aux morts. Très tôt, j’ai eu en­vie d’écrire sur ce pays où en­fant, dé­jà, tout me tou­chait. J’avais conscience d’y ap­prendre des choses que les autres ci­ta­dins igno­raient, choses liées à la na­ture, aux bêtes, aux hommes tai­seux qui ont fait ces terres. J’ai tou­jours pen­sé que je leur de­vais quelque chose, et que si je pou­vais le leur rendre, je le fe­rai. C’est pas­sé par l’écri­ture. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.