La tran­si­tion avance à pas lents...

Un an après l’adop­tion de la loi, le bi­lan est bien mi­ti­gé

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - ENVIRONNEMENT -

ONG et ac­teurs éco­no­miques ont été in­vi­tés à l’Ély­sée pour ti­rer un bi­lan de l’ap­pli­ca­tion de la loi sur la tran­si­tion éner­gé­tique vo­tée il y a un an. Ils ont dé­plo­ré la len­teur et l’in­co­hé­rence avec les ob­jec­tifs.

Le texte a pour but d’ame­ner l’éco­no­mie et la so­cié­té vers un mo­dèle plus sobre en éner­gies et en res­sources. D’ici 2050, la consom­ma­tion finale d’éner­gie du pays, tous sec­teurs confon­dus (bâ­ti­ment, trans­ports, pro­duc­tion d’élec­tri­ci­té), doit être ré­duite de moi­tié, et celle des éner­gies fos­siles (pé­trole, char­bon et gaz) de 30 % d’ici 2030. Les éner­gies re­nou­ve­lables de­vront re­pré­sen­ter en 2030 32 % de la consom­ma­tion d’éner­gie, contre 13,7 % en 2012. En pa­ral­lèle, la part du nu­cléaire de­vra être ra­me­née de 75 à 50 % de la pro­duc­tion d’élec­tri­ci­té à l’ho­ri­zon 2025 et la ca­pa­ci­té to­tale se­ra pla­fon­née à son ni­veau ac­tuel. En­fin, les émis­sions de gaz à ef­fet de serre doivent di­mi­nuer de 40 % en 2030 par rap­port aux ni­veaux de 1990.

Éga­le­ment dé­taillées, les me­sures à prendre dans les trans­ports, l’éner­gie, le lo­ge­ment ou en­core le re­cy­clage des dé­chets. Les mé­nages ont dé­jà pu consta­ter les ef­fets de la loi dans leur vie quo­ti­dienne. De­puis le 1er juillet, les sacs plas­tiques à usage unique ne sont plus dis­tri­bués aux caisses des ma­ga­sins. L’ob­so­les­cence pro­gram­mée d’un pro­duit est de­ve­nue une in­frac­tion.

Lo­ge­ment et trans­ports suivent

Dans les trans­ports, les au­to­mo­bi­listes bé­né­fi­cient d’un bo­nus pour l’achat d’un vé­hi­cule élec­trique pour rem­pla­cer un vé­hi­cule die­sel. La loi per­met aus­si la créa­tion de zones à cir­cu­la­tion res­treinte pour ré­duire la pol­lu­tion. Dans le lo­ge­ment, le cré­dit d’im­pôt tran­si­tion éner­gé­tique et l’éco­prêt à taux zé­ro sou­tiennent les tra­vaux de ré­no­va­tion éner­gé­tique. En ma­tière d’éner­gie, les pre­miers comp­teurs élec­triques « in­tel­li­gents » ont com­men­cé à être dé­ployés pour per­mettre aux clients de connaître leur consom­ma­tion pré­cise. Dans les éner­gies re­nou­ve­lables, le bi­lan est « glo­ba­le­ment sa­tis­fai­sant », juge JeanLouis Bal, pré­sident du Syn­di­cat des éner­gies re­nou­ve­lables, avec no­tam­ment une pla­ni­fi­ca­tion ré­gu­lière des ap­pels d’offres pour dé­ve­lop­per l’éo­lien, le so­laire ou la pe­tite hy­dro­élec­tri­ci­té.

Le nu­cléaire coince

Mais sans sur­prise, le gou­ver­ne­ment peine à avan­cer sur le vo­let nu­cléaire. La ma­nière de ré­duire si­gni­fi­ca­ti­ve­ment la part de l’atome reste à dé­tailler, au grand mé­con­ten­te­ment des or­ga­ni­sa­tions en­vi­ron­ne­men­tales. Seul l’ar­rêt de la cen­trale de Fes­sen­heim (HautR­hin) est pro­gram­mé en 2018, quand le ré­ac­teur pres­su­ri­sé eu­ro­péen (EPR) de Fla­man­ville (Manche) en­tre­ra en ser­vice. D’autres fer­me­tures pro­mises ne sont pas ex­pli­ci­tées : le pro­jet de pro­gram­ma­tion plu­ri­an­nuelle de l’éner­gie, feuille de route gou­ver­ne­men­tale de la tran­si­tion éner­gé­tique, évoque seule­ment l’ar­rêt de « cer­tains ré­ac­teurs » à par­tir de 2019­2020.

Autre dé­cep­tion : le bâ­ti­ment, où les textes d’ap­pli­ca­tion, dé­jà pu­bliés ou en consul­ta­tion, sont « en de­hors des clous » pour at­teindre les 500.000 ré­no­va­tions par an à par­tir de 2017, se­lon Ade­line Ma­thien de France Na­ture En­vi­ron­ne­ment. Par consé­quent, « on est loin d’une crois­sance à deux chiffres de l’ac­ti­vi­té des ar­ti­sans », ajoute­t­elle, alors que le gou­ver­ne­ment at­tend 100.000 em­plois créés grâce à la « crois­sance verte ».

Une réus­site ?

« La tran­si­tion éner­gé­tique va réus­sir », a pour­tant dé­cla­ré, ven­dre­di, la mi­nistre de l’En­vi­ron­ne­ment Sé­go­lène Royal de­vant les re­pré­sen­tants des 400 ter­ri­toires à éner­gie po­si­tive, c’est­dire des com­munes qui fi­nancent des pro­jets de tran­si­tion éner­gé­tique. Se­lon le mi­nis­tère de l’En­vi­ron­ne­ment, la to­ta­li­té des textes d’ap­pli­ca­tion de la loi ont été fi­na­li­sés, et 85 % des dé­crets ont été pu­bliés ou sont au Conseil d’État.

La « crois­sance verte » au­rait per­mis la créa­tion de 20.000 em­plois. François Hol­lande a dit vou­loir, à tra­vers cette ré­forme, « en­traî­ner une dy­na­mique éco­lo­gique et éco­no­mique ». À par­tir de de­main, une cam­pagne d’af­fiches in­vi­te­ra cha­cun à agir pour la tran­si­tion éner­gé­tique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.