Les néo­ni­co­ti­noïdes au­ront fait dé­bat jus­qu’au bout

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - ENVIRONNEMENT -

Le der­nier dé­bat du texte de la loi bio­di­ver­si­té a por­té sur l’in­ter­dic­tion des in­sec­ti­cides de la fa­mille des néo­ni­co­ti­noïdes, uti­li­sés dans l’agri­cul­ture et consi­dé­rés comme tueurs d’abeilles.

Cette in­ter­dic­tion, intégrée au cours du dé­bat par­le­men­taire par cer­tains dé­pu­tés de gauche, a été vi­ve­ment com­bat­tue par cer­tains agri­cul­teurs (cé­réa­liers et bet­te­ra­viers) et in­dus­triels. Au fil des dé­bats, le Sé­nat et la droite, ini­tia­le­ment op­po­sés à toute date d’in­ter­dic­tion, s’étaient ral­liés à une in­ter­dic­tion en 2020 ou 2021. Mais les dé­pu­tés ont fi­na­le­ment main­te­nu, mer­cre­di, une date d’in­ter­dic­tion en 2018 avec des dé­ro­ga­tions pos­sibles jus­qu’en 2020 là où il n’y a pas de mé­thodes de sub­sti­tu­tion dis­po­nibles.

Les dé­pu­tés LR ont af­fir­mé que l’in­ter­dic­tion vio­lait à la fois le rè­gle­ment eu­ro­péen et le prin­cipe de la li­ber­té d’entreprendre.

Plu­sieurs ONG en­vi­ron­ne­men­tales, dont France Na­ture En­vi­ron­ne­ment, le WWF et la Fon­da­tion Ni­co­las Hu­lot, « se ré­jouissent » de l’in­ter­dic­tion des néo­ni­co­ti­noïdes, « tout en sou­li­gnant que le com­bat contre les in­trants chi­miques ne fait que com­men­cer tant leurs dé­gâts sur la santé et l’en­vi­ron­ne­ment sont im­menses ». Dans un com­mu­ni­qué sé­pa­ré, Green­peace France a par ailleurs dé­cla­ré que « la pro­tec­tion des abeilles est un en­jeu d’in­té­rêt gé­né­ral qui semble en­fin avoir été en­ten­du, mal­gré le tra­vail de sape des lob­bys de l’agro­chi­mie ». L’ONG dé­plore ce­pen­dant qu’il faille at­tendre en­core de deux à quatre ans avant la sup­pres­sion de ces pes­ti­cides. « Ce sont des an­nées de trop pour les abeilles », es­time­t­elle.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.