Flo­rian Va­chon : « Content de mon Tour »

Le Mont­lu­çon­nais en fi­ni­ra sur les Champs, pour la troi­sième fois

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - TOUR DE FRANCE 2016 - Ra­phaël Ro­chette

En évi­dence sur l’étape du Lioran, le Mont­lu­çon­nais va bou­cler cet après-mi­di son troi­sième Tour de France. Le ca­pi­taine de route de For­tu­neo Vi­tal concept es­père que ces trois se­maines de course lui se­ront bé­né­fiques pour la suite de la sai­son.

Ro­main Bar­det vous a-t-il im­pres­sion­né avant-hier ? Je ne suis pas sur­pris, mais heu­reux pour lui. Je sa­vais que le chro­no l’avait mis en confiance. Je me dou­tais qu’il al­lait ten­ter quelque chose, sur les deux der­nières étapes des Alpes. Ce­la a été une vic­toire d’étape à son image. Il a été au­da­cieux. Il a pris les de­vants, avec une équipe sou­dée au­tour de lui.

« Moins fa­ti­gué que l’an der­nier »

La pe­tite Au­vergne est en train de de­ve­nir une ré­gion phare en ma­tière de cy­clisme… C’est vrai qu’on se dé­fend bien. Sur ce Tour, il y a d’autres Fran­çais qui sont bons, mais Ro­main et Ju­lian sont ceux qui se sont le plus illus­trés. Après que le vé­lo a connu une passe dif­fi­cile en Au­vergne, ça re­vient bien. Tout le tra­vail fait en amont dans les clubs du co­mi­té com­mence à payer. Il faut conti­nuer à for­mer les jeunes, à mon­ter des struc­tures au­tour d’eux pour les ame­ner un jour au plus haut ni­veau, comme Ro­main ou Ju­lian.

Quelles sont les images que vous re­tien­drez de ce Tour ? La course a été en­core une fois très ner­veuse. Ce­la a rou­lé vite. La jeu­nesse a ani­mé l’épreuve, sur­tout nos Au­ver­gnats, Ju­lian et Ro­main.

Oui, ce­la a été beau­coup d’émo­tion. J’ai réus­si à m’échap­per sur mes terres, c’est tou­jours un plai­sir d’être à l’avant. Après, je sais que je n’ai pas le ni­veau pour lut­ter avec les meilleurs en mon­tagne. Je joue avec mes cartes. Main­te­nant, sur le Tour, les coups partent vrai­ment en cos­taud. On trouve tou­jours un peu les mêmes de­vant. Pour moi qui suis un cran en des­sous, c’est plus dif­fi­cile pour es­sayer de se mon­trer da­van­tage. Mais je suis content de mon Tour quand même. C’est un avan­tage de l’avoir bou­clé. Il faut que je m’en serve pour la fin de sai­son.

Dans quelle condi­tion fi­nis­sez-vous ce Tour ? Je me sens un peu moins fa­ti­gué que l’an­née der­nière. J’au­rais ai­mé prendre en­core une échappée. Mais au­jourd’hui à Paris, ça se fi­ni­ra cer­tai­ne­ment au sprint. Nous, on a un bon sprin­teur (Da­niel McLay). On va sû­re­ment être au­tour de lui.

Votre équipe va es­sayer de l’em­me­ner sur les Champs ? Oui, il peut faire une bonne per­for­mance. Il a fait troi­sième à Mon­tau­ban (dans un sprint mas­sif, ndlr). Ca­ven­dish n’est plus là et tous les sprin­teurs vont être émous­sés après les Alpes. Lui aus­si, certes. Mais bon, on a de grands es­poirs en lui. On met­tra tout en oeuvre pour qu’il aborde le sprint dans les meilleures dis­po­si­tions.

BI­LAN. Une seule échappée sur ce Tour pour Flo­rian Va­chon, mais chez lui, sur les routes au­ver­gnates. PHOTO RÉ­MI DUGNE

Votre temps fort dans ce Tour, ce­la a été l’étape du Lioran.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.