Bar­det, vers la parade sur les Champs

L’Au­ver­gnat a conser­vé ai­sé­ment sa 2e place, à la veille de l’arrivée à Paris

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - TOUR DE FRANCE 2016 - À Mor­zine, Ra­phaël Ro­chette ra­phael.ro­chette@cen­tre­france.com

« Il me fau­dra du temps pour com­prendre ce qu’il m’ar­rive »

Hier, Ro­main Bar­det a pas­sé sans en­combre la der­nière étape des Alpes. L’Au­ver­gnat se­ra sur le podium du Tour, dau­phin de Froome, cet après-mi­di, à Paris.

«Je ne réa­lise pas. Je suis sur un pe­tit nuage. C’est dingue. C’est dingue… »

Ce sont les pre­miers mots de Ro­main Bar­det, au comble de l’émo­tion, hier à Mor­zine, à sa des­cente de vé­lo.

Dé­trem­pé par la pluie bat­tante, tom­bée qua­si­ment sans dis­con­ti­nuer, lors de cette ul­time étape al­pestre, l’Au­ver­gnat rayon­nait quand même de bon­heur, si­tôt la ligne fran­chie, au mi­lieu des jour­na­listes, qui, dé­jà, lui ten­daient leurs mi­cros.

Le jeune lea­der d’AG2R La Mon­diale n’en re­ve­nait pas d’être l’inédit dau­phin de Ch­ris­to­pher Froome, sur ce Tour 2016.

En fran­chis­sant la ligne en dixième po­si­tion, dans le groupe des fa­vo­ris, quelques se­condes même avant le maillot jaune, il avait pour­tant pré­ser­vé sans dif­fi­cul­té sa re­mar­quable deuxième place au gé­né­ral, à la veille de l’arrivée finale, à Paris.

Une der­nière étape s’ap­pa­ren­tant da­van­tage à une parade sur les Champs-Ely­sées qu’à une vé­ri­table course. Elle ne de­vrait donc pas en­gen­drer de chan­ge­ment au clas­se­ment entre les pre­miers, même si l’avance de Bar­det sur Nai­ro Quin­ta­na (3e), est faible (16 se­condes). Et cet après­mi­di, c’est nor­ma­le­ment sur la se­conde marche, aux cô­tés de Froome, de loin le plus fort et Quin­ta­na, dé­ce­vant, que le Cler­mon­tois va prendre place sur le podium des Champs, à seule­ment 25 ans.

Son coup d’au­dace, ven­dre­di, dans la des­cente de Do­man­cy, pro­lon­gé par sa vic­toire en so­li­taire au Bet­tex, n’a pas été an­ni­hi­lé hier par ses prin­ci­paux ri­vaux. Ils ont tous pen­sé da­van­tage à conser­ver leur rang plu­tôt que prendre le risque d’at­ta­quer.

Même le col de Joux­Plane, dont les forts pour­cen­ tages se prê­taient à une ul­time passe d’armes, avant la plon­gée sur Mor­zine, n’a pas don­né lieu à une ré­bel­lion de ceux dou­blés par le na­tif de Brioude, avant­hier.

Près de trois heures après l’arrivée, en confé­rence de presse, de­vant un au­di­toire tout ouïe, l’Au­ver­gnat n’était tou­jours pas re­des­cen­du de son pe­tit nuage. « C’est in­ima­gi­nable pour moi, avouait­il. J’ai en­core beau­coup de mal à réa­li­ser. Tout se passe très vite de­puis l’arrivée au Bet­tex. Il me fau­dra un peu de temps pour com­prendre ce qu‘il m’ar­rive. »

Deuxième du Tour ! Un ac­com­plis­se­ment pour le jeune cham­pion. Un rêve qui se réa­lise, for­cé­ment.

« Je vais avoir la chance de mon­ter pour la troi­sième fois consé­cu­tive sur le podium à Paris, as­su­rait­il. En 2014 pour le clas­se­ment par équipes. L’an der­nier pour le su­per combatif. Et cette an­née, sauf ca­tas­trophe, pour le clas­se­ment gé­né­ral in­di­vi­duel. c’est juste dingue. »

Un peu fou, oui, pour l’Au­ver­gnat qui avait an­non­cé vou­loir se « rap­pro­cher du top 5 », mais ab­so­lu­ment pas im­mé­ri­té. Il a été l’un des rares à oser at­ta­quer Froome et a fi­na­le­ment réus­si à bous­cu­ler la hié­rar­chie.

« C’est l’au­dace qui paye », jus­ti­fiait­il. À son cré­dit éga­le­ment, la sé­ré­ni­té qu’il dé­gage dé­sor­mais. « C’est une lente pro­gres­sion dans ma car­rière. Je lais­sais beau­coup d’éner­gie sur des dé­tails qui pol­luaient ma per­for­mance. Là, j’ar­rive à ex­ploi­ter 100 % de mon po­ten­tiel sur le Tour. C’est vrai­ment les ac­quis de l’ex­pé­rience. »

Jus­qu’où ira Bar­det cet été ? Le voi­là deux fois deuxième der­rière Froome, au Dau­phi­né et main­te­nant sur la plus grande course du monde. Les JO ar­rivent bien­tôt. On se prend à rê­ver avec lui d’une mé­daille à Rio.

PODIUM EN VUE. Ro­main Bar­det a de­van­cé Quin­ta­na et conser­vé sans dif­fi­cul­té sa 2e place au gé­né­ral hier dans les Alpes. Il va pou­voir pa­ra­der sur les Champs-Ely­sées, cet après-mi­di, à Paris.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.