Na­gez en toute tran­quilli­té au lac des Fades

Trois es­paces amé­na­gés et sur­veillés sur trois com­munes dif­fé­rentes

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - LA UNE - Ma­rie Col­li­net lo­cale@cen­tre­france.com

Trois plages, ça fait au moins trois bonnes rai­sons de ve­nir au lac des Fa­desBes­serve. Avec quelques beaux atouts de sur­croit : la tran­quilli­té, le pay­sage et les ac­ti­vi­tés nau­tiques.

Ce vaste lac, de 385 hec­tares, dis­pose de trois plages amé­na­gées et sur­veillées du mar­di au di­manche de 12 h 30 à 18 h 30 : Con­fo­lant (com­mune de Miremont), la Cha­zotte (Saint­Jacques­d’Am­bur) et le Pont­du­Bou­chet (Les An­cizes).

La tran­quilli­té. Cette se­ maine, il y avait une ving­taine de per­sonnes sur la plage du Pont­du­Bou­chet, une qua­ran­taine sur celle de Con­fo­lant et une ving­taine sur celle de la Cha­zotte.

Rien à voir avec l’af­fluence des lacs d’Ay­dat ou du Cham­bon. Même si le week­end les plages de la re­te­nue des Fades­Bes­serve af­fichent par­fois com­plet. Au­drey qui ha­bite vers Riom est ve­nue avec son amie Au­ré­lie et leurs en­fants. Ce qu’elles ap­pré­cient c’est jus­te­ment la tran­quilli­té du lieu. « Y’a pas beau­coup de monde ici. C’est bien, c’est calme », trouve Tom 8 ans. Du coup, sa ma­man peut le lais­ser cou­rir dans l’herbe. Un calme qu’ap­pré­cie éga­le­ment Ma­rie­Claude qui vient de Châtel­ Guyon. Sa fille amène ses deux gol­den re­trie­ver. Ils peuvent se dé­gour­dir les pattes et na­ger en de­hors de la zone de bai­gnade. Char­lotte qui sur­veille la zone a tra­vaillé les autres étés dans le Sud : « Ici, c’est sym­pa, il y a beau­coup moins de monde. Il y a beau­coup de fa­milles »

Le pay­sage. « C’est en­cais­sé et as­sez sau­vage, sur 14 km », ex­plique Lio­nel Sciau­vaud pré­sident de l’as­so­cia­tion Ski Mo­to­nau­tisme Fades Bes­serve. « Il y a beau­coup de na­ture », ap­prouve Vir­gi­nie. Cer­tains cô­tés du lac ne sont pas ac­ces­sibles. Du coup, il y a de nom­breux coins sans per­sonne. Les arbres tombent à même l’eau. « C’est à cause des feuilles que l’eau a cette cou­leur vert fon­cé. Mais elle est de bonne qua­li­té », as­sure Lio­nel Sciau­vaud.

Les plages sont éga­le­ment très ar­bo­rées. Pas be­soin de faire de ki­lo­mètres pour cher­cher un coin d’ombre. Les plages d’herbe et de sable offrent nombre de pe­tits coins agréables.

Laure et Sa­rah, deux amies du col­lège se sont ins­tal­lées à l’ombre. Elles ap­pré­cient de pou­voir pro­fi­ter du so­leil dans un cadre ma­gni­fique.

Les ac­ti­vi­tés nau­tiques. Les sept ki­lo­mètres en amont du bar­rage en aval du Pont­du­Bou­chet sont consa­crés aux ba­teaux à mo­teur. Dans cette zone, ils peuvent cir­cu­ler à la vi­tesse qu’ils veulent. Par­fait pour le ski nau­tique. Si­riane, 10 ans et de­mi, en fait de­puis cinq ans. À l’ar­rière de l’em­bar­ca­tion de son père, elle skie sur les vagues for­mées par les re­mous de l’em­bar­ca­tion. Faute de pro­fes­seur avec un bre­vet d’État, l’as­so­cia­tion Ski Mo­to­nau­tisme Fades Bes­serve ne peut ini­tier les par­ti­cu­liers à ce sport. Mais les per­sonnes qui ont un ba­teau peuvent s’y es­sayer. L’as­so­cia­tion a éga­le­ment des pon­tons de sta­tion­ne­ment. Et pour ceux qui n’ont pas de quoi na­vi­guer, de nom­breuses ac­ti­vi­tés nau­tiques (payantes) sont éga­le­ment pro­po­sées sur la plage de Con­fo­lant. La struc­ture gon­flable a beau­coup plu à Mi­la, 8 ans et Ivann, 11 ans. Ils ont en­suite fait un tour de pé­da­lo avec leurs pa­rents. Les en­fants ont dé­jà choi­si de re­ve­nir avant de ren­trer dans leur Haute­Somme na­tale. Ils pour­ront alors peut­être s’es­sayer au kayak ou au paddle. Une nou­veau­té est éga­le­ment pro­po­sée, le ve­lo­nau­tic qui n’est ni plus ni moins qu’un vé­lo sur l’eau. Bref tous les moyens sont bons pour glis­ser sur l’eau.

Y’a pas beau­coup

calme,, de monde ici. C’est bien, c’est

PE­TITS ET GRANDS. Sur la plage de Con­fo­lant, la bai­gnade sur­veillée est or­ga­ni­sée en deux zones pour que tous soient en sé­cu­ri­té. PHO­TO FRAN­CIS CAMPAGNONI.

ES­PACE. Les per­sonnes qui se rendent au lac des Fades ap­pré­cient d’avoir de l’es­pace et d’être en contact étroit avec la na­ture. PHO­TO FRAN­CIS CAMPAGNONI.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.