Au pa­ra­dis de l’ama­teur de coun­try

Dé­bu­té ven­dre­di soir, la 29e édi­tion du fes­ti­val Coun­try ren­dez­vous se ter­mine au­jourd’hui

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - RÉGION ACTUALITÉ - Cé­dric De­dieu cedric.de­dieu@cen­tre­france.com

Le fes­ti­val Coun­try ren­dez­vous est né à Dore-l’Église en 1988. De­vant son suc­cès, il s’est ins­tal­lé en 1993 à Cra­ponne-sur-Ar­zon, en Hau­teLoire, sur le site en­core uti­li­sé au­jourd’hui.

«On voit bien qu’ici tout est carré, bien or­ga­ni­sé. ». Le com­men­taire est d’au­tant plus flat­teur qu’il vient du com­man­dant du grou­pe­ment de gen­dar­me­rie de Hau­teLoire, le co­lo­nel Jé­rôme Pa­toux.

Or­ga­ni­sa­tion car­rée

Il est vrai que le fes­ti­va­lier est bien re­çu à Cra­ponne. Dès le par­king, il est gui­dé vers un em­pla­ce­ment : « Voi­là, c’est la der­nière place, après on ferme le par­king n° 1. » Un peu plus loin, un jeune bé­né­vole court vous in­di­quer l’em­pla­ce­ment en ques­tion et vous aide pour sta­tion­ner. Avec le sou­rire. Et avec po­li­tesse : « Voi­là Mon­sieur. Au re­voir. Bon fes­ti­val. » On se croi­rait presque au fes­ti­val de La Chaise­Dieu.

Sauf qu’à Cra­ponne, on écoute la mu­sique en plein air. On vit de­hors pen­dant trois jours et trois nuits, au cam­ping, à la bu­vette. Et bien sûr aux concerts.

Ven­dre­di soir, le Hank Williams Tri­bute ou­vrait le bal. L’idée de ce pro­jet hom­mage se­rait née dans la tête du cé­lèbre gui­ta­riste ita­lien de ro­cka­billy, An­ drea Pe­sa­tu­ro. Il est aus­si dit qu’il ras­semble ce que l’Ita­lie fait de mieux en terme de mu­si­ciens « roots » : le gui­ta­riste old style et wes­tern swing Max Zam­pi­ni, le ta­len­tueux mul­ti­ins­tru­men­tiste Mat­teo Rin­gres­si, Fla­vio Pas­quette, l’un des mu­si­ciens ro­mains les plus de­man­ dés et l’éton­nant Fe­de­ri­co Ul­lo à la contre­basse.

Le plein de stars

Bref, une très belle en­trée en ma­tière. De quoi faire mon­ter l’am­biance et lais­ser un par­terre à tem­pé­ra­ture pour l’autre star de la soi­rée : Na­than Car­ter. Lui est ve­nu d’Ir­lande. Et pour sa pre­mière scène fran­çaise, l’ar­tiste n’a pas dé­çu ses fans. Il faut dire qu’à tout juste 26 ans, Na­than et sa gueule de gendre idéal ont dé­jà conquis le pu­blic, ir­lan­dais et bri­tan­nique. Il s’est même per­mis de dé­lo­ger Beyon­cé et Drake de la tête des « charts » an­glais cette an­ née ! La pre­mière jour­née du fes­ti­val s’est ache­vée sur le set d’une autre étoile mon­tante de la mu­sique coun­try, Bri Bag­well. Elle aus­si est ve­nue pour la pre­mière fois en France. Ori­gi­naire du Nou­veau Mexique (États­Unis), elle a été élue meilleure chan­teuse du Texas en 2013 et en 2014. Son titre Half As Good a été clas­sé nu­mé­ro un du Texas Mu­sic Chart en juin 2016.

La fête s’est pour­sui­vie, hier, avec The Lady’s Coun­try An­gels, The Wes­tern Flyers, Kin­sey Rose, 8 Ball Ait­ken et San­se­ve­ri­no. Pour les re­tar­da­taires, il reste une der­nière oc­ca­sion de plon­ger, cette an­née, dans l’am­biance si par­ti­cu­lière de la ca­pi­tale au­ver­gnate de la coun­try. Et c’est au­jourd’hui !

CAR­TON PLEIN. Tous les billets plein ta­rif ont été ven­dus pour la pre­mière soi­rée, ven­dre­di. PHO­TO CÉ­DRIC DE­DIEU

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.