Le Cler­mont Foot n’est pas plus avan­cé

Pre­mier match et pre­mière dé­faite, à Va­len­ciennes, pour le groupe de Co­rinne Diacre

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - SPORTS AUVERGNE - Laurent Cal­mut

Bat­tu 2-0 à Va­len­ciennes, Cler­mont a trop sou­vent su­bi lors de son en­trée en lice. À dix pen­dant qua­si­ment tout le match, les Cler­mon­tois n’ont pas vrai­ment pu s’ex­pri­mer.

Le Cler­mont Foot a dé­bu­té la nou­velle sai­son comme il a conclu la pré­cé­dente : par une dé­faite 2­0, à l’ex­té­rieur, au cours d’un match où il a trop sou­vent man­qué d’agres­si­vi­té.

Le pire des scé­na­rios. Un but après quatre mi­nutes, un rouge au bout de huit… La sai­son a dé­bu­té de la pire des ma­nières pour le Cler­mont Foot. « On se tire une balle dans le pied d’en­trée », sou­pi­rait Ka­rim Djel­la­bi, pour qui « c’était com­pli­qué de ren­ver­ser la va­peur ».

À dix contre onze pen­dant 82 mi­nutes, la pres­ta­tion des Cler­mon­tois n’a donc pas per­mis de res­sor­tir beau­coup d’en­sei­gne­ments. Le 4­2­3­1 concoc­té par Co­rinne Diacre a vite lais­sé la place à un 4­4­1 de cir­cons­tance, ren­voyant au match du Red Star, ven­dre­di, les pre­miers avis tac­tiques. Et les pre­miers ré­glages ont man­qué de­vant, alors que Cler­mont a at­ten­du la 48e pour en­fin frap­per au but.

Cler­mont trop tendre. Au­de­là de la sor­tie de Lo­py (voir par ailleurs), les Au­ver­gnats ont été trop tendres face à des Va­len­cien­nois qui ont joué haut pour prendre le contrôle du bal­lon. Der­rière, il y a eu des brèches, et le bloc dé­fen­sif, sou­vent sur­pris par la vi­tesse de VA, a man­qué d’uni­té.

Un but après quatre mi­nutes de jeu, en pre­mière comme en deuxième mi­temps. Dif­fi­cile d’es­pé­rer mieux quand on entre si mal sur le ter­rain. « On a été trop ti­mide », consi­dé­rait Ka­rim Djel­la­bi, quand la coach a pré­fé­ré ti­rer des en­sei­gne­ments plus po­si­ tifs dans l’ad­ver­si­té : « Va­len­ciennes nous a mis moins de pres­sion, mais j’ai vu un groupe qui ne s’est pas lais­sé abattre par les faits de jeu. On au­rait pu som­brer, mais l’équipe s’est bat­tue ». Faute de mieux.

Un Meh­di Jean­nin ras­su­rant. Sans la per­for­mance du gar­dien fran­co­al­gé­rien, le Cler­mont Foot au­rait ef­fec­ti­ve­ment pu som­brer. Ja­mais ai­dé par sa dé­fense sur les deux buts, il a sor­ti de gros ar­rêts, face à Nia­kha­té Ful­gi­ni, Ta­mèze ou Faus­tin, pour évi­ter à ses par­te­naires de boire la tasse. Sou­vent mon­tré du doigt l’an pas­sé, il a été le meilleur Cler­mon­tois au stade du Hai­naut. Ras­su­rant.

TOUR­NANT. M. La­vis bran­dit un car­ton rouge à l’en­contre de Jo­seph Lo­py. Le match du Cler­mont Foot bas­cule dès la 8e mi­nute. PHO­TO PQR

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.