Ty­son Mo­li­nas, graine de cham­pion

Dé­but des hui­tièmes de fi­nale du concours tri­plette au­jourd’hui à 9 heures

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - SPORTS AUVERGNE - Ni­co­las Ca­ni­zares Twit­ter : @Ni­coCa­ni­zares

Ty­son Mo­li­nas, 17 ans, a dé­jà le pal­ma­rès et l’étoffe d’un très grand joueur. Pour sa pre­mière par­ti­ci­pa­tion au Mon­dial des Vol­cans, le Nî­mois, as­so­cié à Michel Loy et Ké­vin Mal­bec, fait par­tie des sé­rieux pré­ten­dants à la vic­toire fi­nale.

Au­tour des jeux de la Mai­son des Sports, les lé­gendes telles que Su­chaud, Quin­tais ou Faz­zi­no ne manquent pas à l’ap­pel. Mais la re­lève est éga­le­ment bien pré­sente lors de cette qua­trième édi­tion. Le ta­lent aus­si. Ce­lui de Jo­seph alias « Ty­son » Mo­li­nas ne passe pas in­aper­çu. Quand le jeune homme de 17 ans entre dans le cercle de jeu et arme son bras, rares sont les fois où l’on n’en­tend pas le bruit du fer.

Car le gar­çon, ori­gi­naire de Nîmes, est un re­dou­table ti­reur et l’a mon­tré à plu­sieurs re­prises. Cham­pion d’Eu­rope de tir de pré­ci­sion en 2014, il gagne le concours tête­à­tête du Mon­dial de Millau la même an­née, en sor­tant Quin­tais en quarts, sans trem­bler, à seule­ment 15 ans.

Mais son prin­ci­pal fait d’arme reste son titre de cham­pion du monde jeunes par équipes ac­quis l’an der­nier, en Thaï­lande, la pre­mière fois qu’il jouait « aus­si loin de chez lui ».

Chez lui à Nîmes, dans une fa­mille de gens du voyage au grand coeur, il a bai­gné dans la pé­tanque. Aus­si­tôt il eut la force de te­nir une boule dans la main, que le bam­bin fai­sait ses pre­miers pas dans ce sport, à l’âge de quatre ans, dans les pas d’un autre cham­pion : son père, Fer­nand dit « Ben » Mo­li­nas.

Après avoir ac­cé­dé aux hui­tièmes de fi­nale, hier, à l’is­sue de la pre­mière jour­née du tri­plette, il veut conti­nuer sur la lan­cée de sa pre­mière par­tie de sai­son, mal­gré un re­vers en fi­nale du « Mon­dial La Mar­seillaise » le mois der­nier.

As­so­cié à deux grands cham­pions, Michel Loy et Ké­vin Mal­bec, Ty­son est un des fa­vo­ris du wee­kend. « Ce­la fait plu­sieurs fois que je joue avec Michel Loy. Main­te­nant, on se connaît, on est à l’aise. On sait de quoi on est ca­pable », as­sure­t­il, conscient des forces de l’équipe avec la­quelle il s’est ac­cli­ma­té de­puis qu’il est li­cen­cié à Lyon.

RE­NOM­MÉE. Ty­son Mo­li­nas a la re­con­nais­sance de ses pairs, no­tam­ment de Dy­lan Ro­cher, qui ne ta­rit pas d’éloges à son su­jet : « C’est une va­leur mon­tante, il a dé­jà prou­vé en se­niors et est pro­mis à un bel ave­nir ». PHO­TOS JEAN-LOUIS GORCE

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.