Deux po­li­cières bles­sées à la ma­chette en Bel­gique

L’as­saillant, qui avait crié « Al­lah ak­bar », a fi­na­le­ment été abat­tu par les forces de l’ordre

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - FRANCE & MONDE ACTUALITÉS -

Deux po­li­cières ont été bles­sées hier à la ma­chette à Charleroi (sud de la Bel­gique), par un homme « criant Al­lah Ak­bar » qui a été abat­tu par les forces de l’ordre, dans un contexte de me­nace ter­ro­riste per­sis­tante en Bel­gique comme dans les pays voi­sins.

L’au­teur n’est « pas en­core iden­ti­fié », a dit le Pre­mier mi­nistre belge Charles Mi­chel, in­ter­ro­gé en soi­rée par la chaîne RTLTVI. « Mais cela semble être de nou­veau une at­taque avec une conno­ta­tion ter­ro­riste », a­t­il ajou­té.

« Le dé­cès de l’agres­seur à la ma­chette est confir­mé », a in­di­qué de son cô­té la po­lice de Charleroi sur son compte Twit­ter, après avoir dans un pre­mier temps af­fir­mé qu’il était en­core en vie.

L’agres­seur est ar­ri­vé aux alen­tours de 16 heures de­vant l’hô­tel de po­lice. « Il a im­mé­dia­te­ment sor­ti une ma­chette du sac de sport qu’il por­tait et il a por­té des coups très vio­lents au vi­sage de deux po­li­cières qui se trou­vaient de fac­tion en face de l’hô­tel de po­lice en criant “Al­lah Ak­ bar”, a ex­pli­qué le por­te­pa­role de la po­lice de Charleroi, Da­vid Qui­naux, au mi­cro de RTL­TVI.

C’est une troi­sième po­li­cière qui a alors ou­vert le feu et abat­tu l’as­saillant, dé­cé­dé plus tard à l’hô­pi­tal. « Les deux col­lègues sont hors de dan­ger », a pré­ci­sé la po­lice de cette ville de Wal­lo­nie, si­tuée à une soixan­taine de ki­lo­ mètres au sud de Bruxelles. Se­lon l’agence Bel­ga, une des po­li­cières a été at­teinte « à hau­teur du vi­sage », tan­dis que sa col­lègue n’était que « très lé­gè­re­ment tou­chée ».

Cette agres­sion sur­vient alors que le ni­veau d’alerte ter­ro­riste en Bel­gique, tou­chée le 22 mars par des at­ten­tats dans sa ca­pi­tale, Bruxelles, est main­te­nu au ni­veau 3 (cor­res­pon­dant à une me­nace pos­sible et vrai­sem­blable) sur une échelle en com­pre­nant quatre.

« Acte ignoble »

Le mi­nistre de l’Intérieur belge Jan Jam­bon, qui a dé­non­cé un « acte ignoble à Charleroi » sur son compte Twit­ter, a in­di­qué qu’une éva­lua­tion du ni­veau de cette me­nace ter­ ro­riste était en cours, par l’or­ga­nisme in­dé­pen­dant qui en est en charge.

Sur le qui­vive, la po­lice belge a ef­fec­tué des di­zaines de per­qui­si­tions an­ti­ter­ro­ristes de­puis les at­ten­tats du 13 no­vembre 2015 à Pa­ris, pré­pa­rés de­puis la Bel­gique et aux­quels ont par­ti­ci­pé des dji­ha­distes belges.

Le 30 juillet, deux per­sonnes ont été in­ter­pel­lées en Wal­lo­nie, dans la ré­gion de Mons (ouest) et à Liège (est), soup­çon­nées d’être en lien avec des pro­jets d’at­ten­tats, se­lon le par­quet fé­dé­ral belge.

La jus­tice belge avait pré­ci­sé que ces ar­res­ta­tions n’étaient pas en lien avec l’en­quête sur les at­ten­tats du 22 mars à l’aé­ro­port in­ter­na­tio­nal de Bruxelles et dans la sta­tion de mé­tro Mael­beek, qui avaient fait 32 morts.

Le 25 juin der­nier, la po­lice avait ar­rê­té deux hommes lors d’opé­ra­tions an­ti­ter­ro­ristes à Ver­viers (est) et à Tour­nai, près de la fron­tière fran­çaise. Ils ont été in­cul­pés de « par­ti­ci­pa­tion aux ac­ti­vi­tés d’un groupe ter­ro­riste ». Se­lon des mé­dias belges, l’un des sus­pect au­rait pro­je­té de se faire ex­plo­ser pen­dant une des re­trans­mis­sions pu­bliques or­ga­ni­sées en Bel­gique à l’oc­ca­sion de l’Eu­ro 2016 de foot­ball.

Sus­pects clés

Au moins quatre sus­pects clés des at­ten­tats de Pa­ris en no­vembre ont été re­mis par la Bel­gique aux au­to­ri­tés fran­çaises dans le cadre de l’en­quête sur les at­taques de Pa­ris, dont Sa­lah Ab­des­lam, soup­çon­né d’y avoir joué un rôle de pre­mier plan.

D’autres per­sonnes vi­sées par un man­dat d’ar­rêt des juges fran­çais doivent être pro­chai­ne­ment re­mises à la France : Mo­ha­med Bak­ka­li, soup­çon­né d’avoir loué un vé­hi­cule et des planques belges ayant ser­vi à la pré­pa­ra­tion des at­ten­tats de Pa­ris et de Bruxelles.

Se­lon le mi­nis­tère belge de l’Intérieur, il y a 457 Belges par­tis com­battre à un mo­ment ou un autre en Sy­rie ou en Irak, ou ayant eu l’in­ten­tion de s’y rendre, dont près d’un tiers de femmes et d’en­fants.

SAINES ET SAUVES. L’une des vic­times a été at­teinte à hau­teur du vi­sage et a été hos­pi­ta­li­sée. AFP

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.