Pour dé­bu­ter, un vé­ri­table test phy­sique face à la Tu­ni­sie

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - RIO 2016 -

Les hand­bal­leurs fran­çais, en quête d’une troi­sième mé­daille d’or olym­pique d’af­fi­lée, dé­bu­te­ront leur cam­pagne au­jourd’hui à Rio par un test phy­sique contre les Tu­ni­siens, qu’ils de­vront battre pour ne pas se re­trou­ver dans une si­tua­tion com­pli­quée.

Ni­ko­la Ka­ra­ba­tic et sa bande ont hé­ri­té du groupe le plus re­le­vé des deux avec pour prin­ci­paux ad­ver­saires la Croa­tie, le Da­ne­mark et le Qa­tar, vi­ce­cham­pion du monde. La Tu­ni­sie pa­raît un cran en des­sous de ces équipes.

Les Fran­çais ont par ailleurs rem­por­té leurs 15 der­niers matchs contre les doubles vi­ce­cham­pions d’Afrique. Leur der­nière dé­faite re­monte à 2005 aux Jeux mé­di­ter­ra­néens (27­ 9).

Aux JO de Londres en 2012, les Bleus les avaient dé­jà croi­sés au pre­mier tour. Ils s’étaient lar­ge­ment im­po­sés (25­19) en s’en­vo­lant dans le der­nier quart d’heure grâce à des pa­rades de Thier­ry Omeyer, l’ap­port de Ni­ko­la Ka­ra­ba­tic en at­taque et le bon tra­vail au préa­lable de Da­niel Nar­cisse (7 buts au to­tal, dont six en pre­mière pé­riode).

« Si on rêve trop, on n’ira pas au bout »

Il ne fau­dra tou­te­fois pas prendre ce pre­mier ad­ver­saire à la lé­gère. Outre son vo­lume phy­sique, la sé­lec­tion tu­ni­sienne compte quelques in­di­vi­dua­li­tés dan­ge­reuses qui connaissent de sur­croît bien le jeu de la France.

Ci­tons l’an­cien pi­vot de Mont­pel­lier Is­sam Tej, l’ac­tuel ai­lier droit du club hé­raul­tais Ay­men Tou­mi ou en­core l’an­cien gar­ di­en de Nantes Ma­rouène Mag­gaiez. Fi­gure aus­si dans ses rangs l’ar­rière gauche du FC Bar­ce­lone Wael Jal­louz qui a le po­ten­tiel pour de­ve­nir une fu­ture star.

« Si on rêve trop, on n’ar­ri­ve­ra pas jus­qu’au bout », a af­fir­mé l’ai­lier droit de l’équipe de France de handball Luc Aba­lo qui ne veut pas pen­ser à l’histoire que les Bleus pour­raient écrire en rem­por­tant une troi­sième mé­daille d’or olym­pique d’af­fi­lée.

« Ap­pa­raître comme le chef, je m’en fous », a as­su­ré le sé­lec­tion­neur de l’équipe de France de handball Claude Ones­ta qui a « ajus­té » les res­pon­sa­bi­li­tés dans le coa­ching avec son ad­joint Di­dier Di­nart, tout en lui lais­sant « beau­coup de li­ber­té d’ac­tion dans l’or­ga­ni­sa­tion du jeu ».

LEA­DERS. Ka­ra­ba­tic et Aba­lo de­vront me­ner les Bleus vers la vic­toire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.