LA SE­MAINE DE JACQUES MAILHOT

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - SEPTIÈME JOUR -

Fran­çois Hol­lande est à Rio. Il de­vrait nous rap­por­ter une mé­daille.

De­puis le temps que ce dé­cath­lo­nien court après la courbe du chô­mage, la dette de la France, les ter­ro­ristes, la finance, l’uni­té de son gou­ver­ne­ment, les cra­vates droites, sa taille man­ne­quin, son bru­shing et les son­dages, cet homme est en­traî­né comme un ath­lète de haut ni­veau.

Non seule­ment il a la forme phy­sique, mais aus­si men­tale…

A la fin de toute épreuve spor­tive, com­men­ta­teurs et ath­lètes nous ex­pliquent en ef­fet que ce qui leur a fait dé­faut pour triom­pher, c’était le men­tal.

Or le men­tal, Fran­çois l’a ! Mal­gré l’en­tê­te­ment des chiffres, la ré­bel­lion des courbes, les creux des dé­fi­cits, les in­di­ges­tions des syn­di­cats, la nau­sée des Fran­çais, les traî­trises du scoo­ter, l’écart Ma­cron, les Valls hé­si­ta­tions, cet homme conserve un mo­ral à toute épreuve. J.O. ou pas, avec lui les jeux ne sont ja­mais faits.

Même quand ça va mal, il nous dit que ça va mieux. Cet homme ne se plaint ja­mais. Deux cents chô­meurs de moins et c’est la ré­demp­tion. Ja­mais un gé­mis­se­ment, un ré­veil dif­fi­cile, une ai­greur. La joie de vivre à l’état pur. Alors, quelle mé­daille ?

De­puis Le Bour­get, on sait que rien n’est cou­lé dans le Bronze et que l’Ar­gent manque cruel­le­ment dans les caisses de l’État. L’Or se­rait la bonne so­lu­tion. Et pour cet or­fèvre de la fan­tai­sie, du 15 ca­rats suf­fi­rait am­ple­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.