L’ail d’Au­vergne star du ter­roir à Billom

La 32e foire se pour­suit au­jourd’hui avec le grand mar­ché, le concours des vins et des ani­ma­tions

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - LA UNE - Jean Cueilhe

FOIRE. La 32e édi­tion de la Foire à l’ail a at­ti­ré une foule de vi­si­teurs, hier, dans le centre­ville de Billom, où la fine fleur des pro­duc­teurs au­ver­gnats est réunie jus­qu’à ce soir. SA­VEURS. Une di­zaine de tonnes d’ail sont ven­dues chaque an­née lors de ce ren­dez­vous très po­pu­laire qui cé­lèbre le ter­roir, la gas­tro­no­mie et les vins d’Au­vergne.

En bottes ou en tresses, l’ail est à l’hon­neur au­jourd’hui en­core à Billom. Un concours des vins est or­ga­ni­sé ce ma­tin en pa­ral­lèle du grand mar­ché qui se pour­suit toute la jour­née.

En plus de la truf­fade, du saint­nec­taire et de la gen­tiane, l’Au­vergne pos­sède une autre spé­cia­li­té moins connue du grand pu­blic : l’ail rose. Re­con­nais­sable grâce à sa cou­leur par­ti­cu­lière, cette es­pèce se dé­marque des autres. Plan­té au prin­temps, l’ail d’Au­vergne est connu pour sa lon­gé­vi­té : il peut être conser­vé jus­qu’à un an ! Mais pour­quoi est­il cé­lé­bré à Billom ? Parce que la moi­tié des pro­duc­teurs, soit une ving­taine sont concen­trés dans le pays de Billom.

Une di­zaine de tonnes d’ail sur le week-end

La foire à l’ail ras­semble pro­duc­teurs et consom­ma­teurs, au­tour d’un mar­ché dans le centre­ville. Cer­tains pro­duc­teurs sont des ha­bi­tués de cette foire. « C’est dé­jà la dixième an­née que j’y par­ti­cipe », dé­clare Sé­bas­tien Bour­le­tias, ex­ploi­tant d’Es­pi­rat. Ven­du en moyenne 3,50 eu­ros le ki­lo, l’ail rose est pré­sent sous toutes ses formes sur les éta­lages : en sacs, en tresses… Mal­gré la grêle du prin­temps, la ré­colte a été nor­male. Une di­zaine de tonnes de­vrait alors être ven­due sur le week­end. Tou­te­fois, l’ail n’est pas la seule proie des consom­ma­teurs, ve­nus nom­breux. Cer­tains stands pro­posent éga­le­ment des pro­duits de ré­gion, tel que des fro­mages ou de la char­cu­te­rie. Des ob­jets de bro­cantes sont éga­le­ment en vente sur le mar­ché.

En plus de ce très grand mar­ ché, la confré­rie des Grands gous­siers a or­ga­ni­sé deux concours hier. Le ma­tin, la 29e édi­tion du concours de l’ail rose a op­po­sé les pro­duc­teurs pré­sents au mar­ché. « Cette an­née, tous les pro­duc­teurs peuvent pro­po­ser leurs échan­tillons », se­lon Pierre Buis­son, pré­sident du ju­ry. Ce der­nier, com­po­sé prin­ ci­pa­le­ment de pro­fes­sion­nels, a éva­lué la qua­li­té de l’ail, mais avant tout sa pré­sen­ta­tion. Cinq ca­té­go­ries ont été dé­ga­gées pour ce concours, en fonc­tion du choix de pré­sen­ta­tion : en grappe, en botte, etc. Vers mi­di, les ré­sul­tats ont été pro­cla­més de­vant l’hô­tel de ville (voir en­ca­dré). Un deuxième concours a eu lieu dans l’après­mi­di. Or­ga­ni­sé par la confré­rie des Grands gous­siers et les Champs d’ail de Billom, il consis­tait prin­ci­pa­le­ment en la dé­mons­tra­tion du tres­sage, pour mieux faire connaître cette pra­tique. La confré­rie a in­tro­ni­sé deux nou­veaux membres : Laurent Gi­rard, in­ven­teur de l’ail noir fran­çais de Billom, et Thier­ry Tis­ser­rand, qui a long­temps tra­vaillé dans l’agri­cul­ture.

Au­jourd’hui, la fête conti­nue à Billom ! Dès 10 heures, le 48e concours des vins au­ra lieu, avant la re­mise des prix aux alen­tours de mi­di. Le mar­ché, quant à lui, se pour­suit toute la jour­née. Web. Re­trou­vez toutes les pho­tos sur www.lamon­tagne.fr

PHO­TO PIERRE COUBLE

FOIRE. Les pro­duc­teurs d’ail rose d’Au­vergne sont pré­sents au­jourd’hui en­core pour pré­sen­ter leurs pro­duits et leur tra­vail aux vi­si­teurs. PHO­TO PIERRE COUBLE

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.