8.000 à 10.000 « teu­feurs » pour un Tek­ni­val re­ven­di­ca­tif

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - FRANCE & MONDE ACTUALITÉS -

Huit mille « teu­feurs », se­lon la pré­fec­ture, 10.000 se­lon les or­ga­ni­sa­teurs, se sont ins­tal­lés hier sur un champ du Larzac à Millau (Avey­ron), pour un fes­ti­val de mu­sique élec­tro­nique (Tek­ni­val) « re­ven­di­ca­tif » des­ti­né à dé­non­cer la loi « dis­cri­mi­na­toire » contre les « raves ».

Deux mil­liers de voi­tures ont pris place sur le site des « 1789 arbres de la Li­ber­té », un lieu choi­si pour « sa sym­bo­lique », a ex­pli­qué « Ba­rouf », un des or­ga­ni­sa­teurs. « Li­ber­té, éga­li­té, fra­ter­ni­té : nous in­car­nons ces va­leurs », a­t­il ajou­té, éva­luant à 10.000 le nombre de « teu­feurs », une par­ti­ci­pa­tion qui de­vrait être plus im­por­tante d’ici à la fin de l’évé­ne­ment, le 15 août au soir, se­lon lui.

La se­cré­taire gé­né­rale de la pré­fec­ture, Do­mi­nique Con­sille, a éva­lué à 8.000 le nombre des par­ti­ci­pants en mi­lieu de ma­ti­née. La ma­ni­fes­ta­tion n’est « pas au­to­ri­sée », a­t­elle in­di­qué. « Nous sommes de­vant une si­tua­tion de fait », a­t­elle ajou­té, pré­ci­sant que 110 gen­darmes en­ca­draient l’évé­ne­ment. Tan­dis que des Tek­ni­val ont lieu chaque an­née en France au 1er mai, l’or­ga­ni­sa­tion de tels ras­sem­ble­ments avait été aban­don­née pour le 15 août. « Mais les Tek­ni­val du 15 août ont été re­pris pour en faire une ma­ni­fes­ta­tion re­ven­di­ca­tive car les lois n’avancent pas », a pré­ci­sé Ba­rouf. Les « teu­feurs » qua­li­fient de « dis­cri­mi­na­toire » la loi de 2002 sur les « free par­ties » et ré­clament l’ar­rêt des sai­sies de ma­té­riel so­no et des pro­cé­dures « abu­sives » contre les or­ga­ni­sa­teurs et les par­ti­ci­pants, ain­si que la pos­si­bi­li­té d’ac­cé­der aux ter­rains pu­blics in­uti­li­sés et ex­ploi­tables pour les fêtes.

Les or­ga­ni­sa­teurs sont par­ti­cu­liè­re­ment re­mon­tés contre le pré­fet de l’Aude, Jean­Marc Sa­ba­thé, qui, le 26 juillet, en an­non­çant son plan an­ti­rave, avait qua­li­fié les « teu­feurs » de « cons et d’ir­res­pon­sables ». « On nous in­sulte. Ce sont des ré­ponses d’un autre temps. C’est une chasse aux sor­cières », es­time Ba­rouf.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.