L’ASM peut pas­ser aux choses sé­rieuses

La pres­ta­tion face à Wor­ces­ter a don­né des pistes de tra­vail aux Cler­mon­tois avant La Ro­chelle

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - SPORTS AUVERGNE - Jean-Fran­çois Nu­nez

Les jeunes ont mar­qué des points

Place à la pré­pa­ra­tion du match à La Ro­chelle (sa­me­di 20 h 45). Ren­tré d’Is­soire avec des pistes de tra­vail in­té­res­santes après le match face à Wor­ces­ter, Cler­mont ne dé­plore au­cun bles­sé, son jeu se met en place et les jeunes pointent le bout de leurs cram­pons.

On pas­se­ra ra­pi­de­ment sur le fond, comme Franck Azé­ma d’ailleurs, pour se concen­trer sur la forme. Bien sûr qu’une vic­toire est tou­jours pré­fé­rable à une dé­faite avant d’en­ta­mer le cham­pion­nat, mais rien ne res­semble moins à la com­pé­ti­tion qu’un match de pré­pa­ra­tion. Les stan­dards sont trop éloi­gnés pour don­ner un cré­dit to­tal à un simple calque.

La pres­ta­tion li­vrée lors du Chal­lenge Au­vergne face aux War­riors de Wor­ces­ter (35­14) offre tou­te­fois du grain à moudre et des pistes de tra­vail à l’en­traî­neur cler­mon­tois. A une se­maine de la re­prise du Top 14, sa­me­di pro­chain, à La Ro­chelle, l’ASM peut dé­sor­mais bas­cu­ler en mode cham­pion­nat avec un groupe sans nou­veau bles­sé, un jeu qui se met en place et une re­lève vrai­ment épa­tante.

L’en­traî­neur est re­ve­nu d’Is­soire avec ce qu’il était ve­nu cher­cher : des in­for­ma­tions, une base de dé­ part pour af­fi­ner le tra­vail lors des jours à ve­nir. « Main­te­nant, on peut se si­tuer un peu plus, ré­pond­il. C’était âpre dans l’en­ga­ge­ment phy­sique. On a vu qu’on était en re­tard dans notre cir­cu­la­tion sur la zone de ruck. Il fal­lait qu’on bouge plus vite, no­tam­ment en pre­mière mi­temps où on a man­qué de dy­na­mique ».

Wor­ces­ter n’a pas man­ qué de ve­nir mettre son grain de sel sur les zones de rucks. A l’An­glaise. Il a alors fal­lu une pé­riode pour re­trou­ver da­van­tage de flui­di­té et de ra­pi­di­té. « C’était mieux du­rant la se­conde où on a été plus ryth­mé dans les éjec­tions et les prises d’ini­tia­tives. Il y a de bonnes choses, mais c’est en­core lent. On a eu du mal à li­bé­rer. Wor­ces­ter a mis une bonne in­ ten­si­té, ba­taillé sur chaque ruck et ra­len­ti les sor­ties. Nous n’avons pas été ef­fi­caces ».

Ce­la n’a pas em­pê­ché l’ASM de se mon­trer plu­tôt à son avan­tage en dé­fense, sur­tout lors d’un pre­mier acte où la pos­ses­sion a lar­ge­ment pen­ché en fa­veur des War­riors. Dans ce sec­teur, Cler­mont pos­sède des ga­ran­ties et aus­si une belle marge de pro­gres­sion, tout comme dans le sec­teur de la conquête. « Pour une pre­mière sor­tie, je ne dis pas que c’est bon, mais ce n’est pas laid non plus, pour­suit Franck Azé­ma. On a dis­po­sé de peu de temps pour se pré­pa­rer et on sait qu’on a du tra­vail de­vant nous. Il va fal­loir cra­va­cher dans la se­maine pour pré­pa­rer La Ro­chelle ».

S’il reste un sec­teur sur le­quel l’en­traî­neur ne cache pas sa sa­tis­fac­tion, c’est bien le vi­sage af­fi­ché par la jeu­nesse. Ils étaient nom­breux sur la feuille de match face aux War­riors et au­cun ne s’est conten­té d’être spec­ta­teur. Cha­cun a pris sa part en étant réel­le­ment ac­teur de la per­for­mance col­lec­tive.

« Ils ont ap­por­té du dy­na­misme, de l’en­thou­siasme sur les prises de balle, sur le rythme, sur la cir­cu­la­tion, dans la com­mu­ni­ca­tion entre eux, se ré­jouit le tech­ni­cien. C’est une bonne ren­trée des jeunes et ce­la ré­com­pense leur in­ves­tis­se­ment de­puis la re­prise. Je ne m’in­ter­dis rien et des jeunes ont mar­qué des points pour la se­maine pro­chaine ou pour la suite ».

GROUPE. Can­co­riet fé­li­ci­té par San­ga, Van der Merwe, Ti­ma­ni, Gé­ron­deau et Be­he­re­ga­ray, quand les an­ciens, les jeunes et les re­crues la jouent col­lec­tif. PHO­TO FRAN­CIS CAMPAGNONI

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.