Pas vrai­ment ras­su­rant ce Cler­mont Foot

Après sa dé­faite contre So­chaux, ven­dre­di soir, au stade Ga­briel­Mont­pied (1­2)

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - SPORTS FOOTBALL - Di­dier Cros

Cler­mont, bat­tu (2-1), a es­suyé sa deuxième dé­faite de la sai­son ven­dre­di à do­mi­cile face à So­chaux. Il a sur­tout de nou­veau mis en lu­mière ses ca­rences de ce dé­but de sai­son.

Deux dé­faites, un nul, une qua­li­fi­ca­tion dans la dou­leur contre Amiens en Coupe de la Ligue, deux ex­pul­sés et une der­nière place au clas­se­ment : après quatre matchs of­fi­ciels, le bi­lan comp­table du Cler­mont Foot est bien maigre.

Au­de­là de l’as­pect chif­fré, c’est sur­tout le conte­nu de ses matchs qui in­ter­pelle et aus­si son ab­sence de pro­gres­sion.

In­quié­tante cette si­tua­tion ? Pas en­core à ce stade pré­coce de la com­pé­ti­ tion. Ce n’est pas la pre­mière fois en ef­fet que Cler­mont pié­tine mé­cham­ment en dé­but de sai­son. Sous Mi­chel Der Za­ka­rian, Ré­gis Brouard, et aus­si avec Co­rinne Diacre lors de sa pre­mière sai­son, il avait dé­jà vé­cu des dé­buts pé­nibles. Mais ce que les Cler­mon­tois ont en­core mon­tré contre So­chaux, et sur­tout ce qu’ils n’ont pas mon­tré, n’est pas vrai­ment ras­su­rant.

De­vant ça ba­fouille en­core. On at­ten­dait des pro­grès en termes d’ani­ma­tion of­fen­sive. Ven­dre­di, le col­lec­tif cler­mon­tois a été de nou­veau beau­coup trop inof­fen­sif car en­core très ap­proxi­ma­tif.

Le manque d’au­to­ma­tismes et de re­pères avec des joueurs qui doivent en­core ap­prendre à se connaître est ag­gra­vé par un dé­fi­cit tech­nique qui nuit aux en­chaî­ne­ments. Au mi­lieu, per­sonne n’est en­core ca­pable de prendre les rênes.

Der­rière, ça grince tou­jours. En ce dé­but de sai­son in­cer­tain, Cler­mont ne peut pas s’ap­puyer sur une base dé­fen­sive so­lide pour pas­ser ce que l’on peut qua­li­fier de pé­riode de ro­dage. Ce sec­teur a peu évo­lué par rap­port à l’an der­nier. Mais il est en­core beau­coup trop per­méable. Ven­dre­di, en dé­but de match, avant même l’ex­pul­sion de Djel­la­bi, Cler­mont avait été sou­vent pris de vi­tesse. Les Cler­mon­tois avaient été trop sou­vent en re­tard dans leurs in­ter­ven­tions. À ce manque de ri­gueur col­lec­tive sont ve­nues s’ajou­ter de cou­pables er­reurs in­di­vi­duelles. À l’image de l’ex­pul­sion de Djel­la­bi qui au­rait dû se maî­tri­ser pour ne pas prendre le risque de lais­ser l’équipe à dix pour la deuxième fois dé­jà de­puis le dé­but de la sai­son.*

En confé­rence de presse d’après­match, Co­rinne Diacre a fus­ti­gé l’ar­bi­trage, es­ti­mant que M. Cas­tro avait faus­sé la ren­contre en ex­pul­sant in­dû­ment Djel­la­bi. C’est de bonne guerre en termes de com­mu­ni­ca­tion vers l’ex­té­rieur. Elle est dans son rôle à condi­tion de poin­ter les vrais manques en in­terne. Car Cler­mont ne peut évi­dem­ment pas se re­tran­cher der­rière des pseu­do­com­plots ou de pré­ten­dues er­reurs d’ar­bi­ trage pour ex­pli­quer les dé­faites et son mau­vais dé­but de sai­son.

(*) Lo­py avait été ex­pul­sé à Va­len­ciennes, dès la 8e.

PO­LÉ­MIQUE. Co­rinne Diacre pes­tait contre l’ar­bi­trage ven­dre­di soir. PHO­TO PIERRE COUBLE

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.