Deux points, mieux que rien pour l’ASM

A cha­cun sa mi­temps, après une en­tame réus­sie des Au­ver­gnats

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - LA UNE - PHO­TO FRAN­CIS CAMPAGNONI

■ MATCH NUL. Après avoir réus­si une en­tame par­faite, les Cler­mon­tois de Na­kai­ta­ci, au­teur du pre­mier es­sai, n’ont pu faire mieux que par­ta­ger les points avec La Rochelle (30­30).

■ TOP 14. Le Stade Fran­çais a réus­si un car­ton face à Gre­noble (54­20), Brive est al­lé cher­cher lui aus­si le nul à Lyon (15­15), le Ra­cing s’est in­cli­né à Bor­deaux (15­9).

L’éclair de Na­kai­ta­ci pour don­ner le ton

Certes, l’ASM a sur­vo­lé La Rochelle et au­rait mé­ri­té de l’em­por­ter sur son pre­mier acte. Mais en se­conde pé­riode, la fu­ria ro­che­laise a mal été conte­nue et Cler­mont a payé cher son in­dis­ci­pline.

On ne sait pas si les Ro­che­lais ont ef­fa­cé pour de bon de leur es­prit la ra­clée (6­44) re­çue ici même il y a un an, mais ils pour­ront dire qu’ils ont fait mieux que ri­va­li­ser avec les Cler­mon­tois sur cette ren­contre.

Au fi­nal, le match nul et les 2 points qui vont avec re­pré­sentent une meilleure opé­ra­tion comp­table pour l’ASM, même si sa pre­mière pé­riode, très réa­liste pour ne pas dire op­por­tu­niste, pré­sa­geait d’un autre ré­sul­tat. Seule­ment, il y a eu cette se­conde mi­temps…

Le pre­mier éclair a illu­mi­né cette nou­velle sai­son de Top 14 a in­con­tes­ta­ble­ment eu le stade Mar­celDe­flandre comme cadre. Après 64 se­condes de temps de jeu, Na­kai­ta­ci fen­dait en deux la dé­fense ro­che­laise, se jouait de Rat­tez d’un « tchik­tchak » pour apla­tir le pre­mier es­sai de la sai­son.

Cler­mont ve­nait juste de cap­ter sa pre­mière touche, Par­ra d’ini­tier son pre­mier lan­ce­ment et l’ai­lier fid­ jien re­froi­dis­sait d’em­blée l’en­thou­siasme lo­cal. Pour tout dire, le Stade Ro­che­lais ne fut pas en reste et cette en­tame de match fut à la fois plai­sante, ryth­mée et jouée sans faute de goût.

C’est un autre joueur des îles, Mu­ri­mu­ri­va­lu qui a, à son tour, mis de l’avan­cée par ses prises d’in­ter­valle, ce qui per­mit à La­croix de ré­ta­blir la ba­lance. On n’avait pas le temps de s’en­nuyer que le jeune Itur­ria vo­la un lan­cer ro­che­lais pour mar­quer comme un grand à dix mètres de la ligne.

Il y eut bien en­suite quelques temps faibles, les pre­miers ra­tés de Brock James sous son nou­veau maillot mais sur­tout quelques er­re­ments en conquête des Cler­mon­tois. Mal­gré ce­la, La Rochelle pre­nait un nou­veau coup der­rière la tête avec une passe de James in­ter­cep­tée par Stret­tle qui gon­fla l’ad­di­tion (24­10), au mo­ment où l’on s’y at­ten­dait peut­être le moins.

Mais les hommes de Col­la­zo fi­nis­saient fort en ob­te­nant un es­sai de pé­na­li­té après mê­lée. Cette dy­na­mique ro­che­laise al­lait se confir­mer dès la re­prise tan­dis que Cler­mont tom­bait dans le piège de l’in­dis­ci­pline. A force de dé­fendre en re­cu­lant, les points dé­fi­laient, Ja­nua­rie fai­sait des mi­sères au­tour de tous les rucks et les joueurs d’Azé­ma met­taient un ge­nou à terre.

Re­ve­nus à hau­teur (2424), le Stade Ro­che­lais te­nait peut­être son pre­mier suc­cès, mais le pied de Par­ra ne trem­blait pas, il per­met­tait à Cler­mont de te­nir un match nul qui vaut mieux que rien.■

ITUR­RIA. Il a abattu énor­mé­ment de bou­lot et il a très bien sen­ti les coups, comme sur son es­sai après avoir vo­lé un lan­cer ro­che­lais. PHO­TOS FRAN­CIS CAMPAGNONI

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.