Svet­lin Rous­sev sort Brahms des brumes

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - FESTIVAL DE LA CHAISE-DIEU -

C’est un fait plus ou moins ap­pré­cié car on ne sait ja­mais sur quel pied dan­ser en écou­tant sa mu­sique : l’es­thé­tique de Brahms est in­dé­nia­ble­ment mar­quée par la nos­tal­gie de l’époque ro­man­tique mais d’une trou­blante ori­gi­na­li­té.

Des cou­leurs mu­si­cales ma­gni­fiques et des mé­lo­dies in­ven­tives doivent se frayer un che­min dans des su­per­po­si­tions ryth­miques au­da­cieuses.

Re­vers de la mé­daille, cette ri­chesse se confond sou­vent en une cer­taine com­plexi­té. Un ba­lan­ce­ment lourd et in­cer­tain s’ins­talle pour mieux mar­quer la mé­lan­co­lie du com­po­si­teur.

Le dé­fi pour les in­ter­prètes ? Ré­sis­ter aux charmes de cette beau­té lan­ci­nante. Ce qu’Adrien Per­ru­chon n’a pas réus­si à faire dans la Sym­pho­nie n°3 dont les cou­leurs d’au­tomne ont été ter­nies sous une épaisse brume. Am­biance co­ton­neuse ven­dre­di soir, dans l’ab­ba­tiale.

Le jeune chef n’a pas (en­core) le feu ou l’au­to­ri­té d’Em­ma­nuel Kri­vine, qu’il a dû rem­pla­cer en der­nière mi­nute pour rai­son de san­té à la tête de la Chambre phil­har­mo­nique. Il ne lui a pas man­qué grand­chose si ce n’est l’es­sen­tiel quand on joue en di­vi­sion ex­cel­lence. Mal­gré lui, il a fait la dé­ mons­tra­tion que les notes, même les plus belles et of­fertes dans le bon ordre, ne font pas la mu­sique.

Le vio­lo­niste Svet­lin Rous­sev a pal­lié cette ab­sence de ca­rac­tère, d’ins­pi­ra­tion, de vie. Son au­to­ri­té ap­pa­rente et son jeu à l’éco­no­mie sont tout à fait à l’op­po­sé de sa grande gé­né­ro­si­té : so­no­ri­tés riches, lignes ten­dues et force de pro­po­si­tions de tous les ins­tants… Le vio­lon so­lo de l’Or­chestre phil­har­mo­nique de Ra­dio France, an­cien vio­lon so­lo de l’Or­chestre d’Au­vergne, a ap­por­té ce qu’il faut de fougue, de vir­tuo­si­té mais sur­tout d’ex­pres­si­vi­té dans le Con­cer­to pour vio­lon de Brahms avec une Chambre Phil­har­mo­nique trans­for­mée sous son im­pul­sion.

Les charmes d’une beau­té lan­ci­nante VIO­LON VIRTUOSE. Svet­lin Rous­sev sous le re­gard d’Adrien Per­ru­chon.

PHO­TO VINCENT JOLFRE

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.