To­ny Yo­ka : l’or comme seul et unique ob­jec­tif

Fi­nale ce soir ( 20 h 15)

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - JEUX OLYMPIQUES - RIO 2016 - Ar­naud Clergue Twit­ter : ar­naud_­clergue

Le Lourd To­ny Yo­ka ten­te­ra ce soir de conqué­rir l’or olym­pique face au Bri­tan­nique Jo­na­than Joyce. Il se­rait le sixième boxeur fran­çais à y par­ve­nir.

Le dé­fi est à la hau­teur de son ta­lent. Im­mense. Ce soir aux alen­tours de 20 h 30, la vie de To­ny Yo­ka pour­rait dé­fi­ni­ti­ve­ment bas­cu­ler. Le pu­gi­liste âgé de 24 ans va peut­être en­trer dans la sphère très pri­vée des boxeurs fran­çais ti­trés aux Jeux Olym­piques. Seuls Paul Fritsch (An­vers 1920), Jean Des­peaux (Ber­lin 1936), Ro­ger Mi­che­lot (Ber­lin 1936), Bra­him As­loum (Syd­ney 2000) et sa com­pagne Es­telle Mos­se­ly (ven­dre­di soir) y sont par­ve­nus. L’ex­ploit se­rait donc re­ten­tis­sant. Sur­tout dans la ca­té­go­rie reine de la boxe : celle des lourds.

Re­ten­tis­sant mais loin d’être im­pos­sible pour cet ath­lète hors pair. To­ny Yo­ka pos­sède en ef­fet toutes les clés pour faire va­ciller le Bri­tan­nique Jo­na­than Joyce. D’ailleurs, le Fran­çais l’avait dé­jà croi­sé et bat­tu dans sa conquête du titre mon­dial en 2015. La confiance semble donc être dans le coin tri­co­lore.

« C’est un boxeur (Jo­na­than Joyce) très phy­sique mais as­sez pré­vi­sible et pas très ra­pide », ex­plique le Fran­çais. « Il va fal­loir mon­trer que j’ai en­vie d’al­ler cher­cher la mé­daille avec les crocs. Je suis à trois rounds, 9 mi­nutes, de ma mé­daille d’or olym­pique et je ne vais vrai­ment pas lâ­cher. Mon ob­jec­tif mi­ni­mum, c’est la mé­daille d’or. »

Seul pro­blème pour To­ny Yo­ka, sa bles­sure contrac­tée à la che­ville droite lors de sa de­mi­fi­nale de ven­dre­di soir face au Croate Fi­lip Hr­go­vic.

« On va faire avec. J’ai sen­ti que la che­ville était vrai­ment par­tie. Le mé­de­cin a vou­lu m’ar­rê­ter mais je n’ai pas vou­lu et au fi­nal ça a te­nu », a­t­il sou­li­gné après sa vic­toire.

Le lea­der de la dé­lé­ga­tion tri­co­lore ne s’ar­rê­te­ra pas à ça. Tout ce qu’il sou­haite, c’est conclure en beau­té une quin­zaine mé­mo­rable pour la boxe na­tio­nale.

Avec dé­jà cinq mé­dailles au comp­teur (or pour Est­telle Mos­se­ly, ar­gent pour So­fiane Ou­mi­ha et Sa­rah Ou­rah­moune, bronze pour Sou­ley­mane Cis­so­ko et Ma­thieu Bau­der­lique), les Fran­çais ont dé­jà ren­du le plus bel hom­mage qui soit au re­gret­té Alexis Vas­tine, tra­gi­que­ment dis­pa­ru en mars 2015, et qui n’a ja­mais quit­té le coin bleu du­rant ces JO de Rio.

DÉTERMINATION. Pour To­ny Yo­ka, l’ar­gent se­rait un échec.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.