Bolt sur l’Olympe avec Nur­mi et Le­wis

En­core trois titres pour ses der­niers JO

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - JEUX OLYMPIQUES - RIO 2016 -

Neuf ors pour un seul homme : Usain Bolt a réus­si son pa­ri avec un nou­veau tri­plé 100, 200 et 4x100 m, un « triple triple » sans équi­valent dans l’his­toire, qui consacre l’icône pour ses adieux aux jeux Olym­piques.

Ligne 3, évi­dem­ment, à ge­noux pour em­bras­ser la piste : Usain Bolt a lais­sé par­ler ses émo­tions au mo­ment de re­joindre le Fin­lan­dais Paa­vo Nur­mi et l’Amé­ri­cain Carl Le­wis sur l’Olympe.

Nur­mi, le fon­deur et cross­man des an­nées 1920. Le­wis, le sprin­teur et ath­lète du siècle pré­cé­dent. Neuf mé­dailles d’or olym­piques pour cha­cun d’eux éga­le­ment.

Une per­son­na­li­té hors norme

Bolt, Nur­mi, Le­wis : trois époques, trois ma­nières d’in­car­ner l’ath­lé­tisme.

Mais pour Bolt, un quelque chose en plus que les autres n’au­ront ja­mais eu, faute de mo­der­ni­té ou de com­por­te­ment : l’al­lé­geance des masses à une per­son­na­li­té hors normes, joyeuse et po­si­tive.

Le géant Ja­maï­cain en a en­core fait preuve après ce suc­cès en 37”27.

Côte à côte, avec Asa­fa Po­well, Yo­han Blake et Ni­ckel Ash­meade, la su­per­star du sprint a ef­fec­ tué quelques pas de danse qui ont en­flam­mé le stade sur le Jam­min’ de Bob Mar­ley. Le Ja­maï­cain est al­lé la cher­cher, cette neu­vième mé­daille d’or. Car contrai­re­ment aux ha­bi­tu­ des, ses co­pains du re­lais ne l’ont pas lan­cé dans les meilleures condi­tions. La faute à des Amé­ri­cains et Ja­po­nais ac­cro­cheurs, en par­ti­cu­lier ces der­niers dont le tra­vail de­puis des an­nées porte ses fruits.

En 50 m tou­te­fois, Bolt a re­mis les choses en place, pour de­van­cer le Ja­pon (37.60 et re­cord d’Asie) et le Ca­na­da (37.64), fi­na­le­ment troi­sième après la dis­qua­li­fi­ca­tion des EtatsU­nis pour un pre­mier pas­sage de té­moin hors zone.

Bolt a en­core as­su­ré le show après, dans les gra­dins, au mo­ment de ré­pondre aux té­lé­vi­sions. Une pou­pée à son ef­fi­gie dans les mains, les bras en croix pour ap­pe­ler au clap­ping avec ses sup­por­teurs en tri­bune, Bolt a clai­re­ment pris le temps de sa­vou­rer ses der­niers ins­tants olym­piques, puis­qu’il ne cour­ra plus ja­mais aux JO.

« Lé­gende vi­vante », c’était son sous­titre de­puis quatre ans ; “Im­mor­tel”, c’était le nou­veau de­puis la se­maine der­nière. Il ne reste ef­fec­ti­ve­ment plus grand chose à faire pour Bolt sur les tar­tans.

LÉ­GENDE. Des per­for­mances hors du com­mun, une per­son­na­li­té in­imi­table, Bolt res­te­ra à ja­mais dans l’his­toire du sport

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.